Covid-19 : la vaccination dispense-t-elle des gestes barrières ?

A partir de quand les personnes qui ont reçu une dose sont-elles protégées ? la protection est-elle suffisante contre les variants ? Les réponses de notre journaliste Géraldine Zamansky.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
  • Quelle protection après une injection du vaccin AstraZeneca ?

Au bout de deux et surtout trois semaines, ces personnes bénéficient déjà d’une bonne protection. Et même excellente contre les formes graves de la maladie comme l’ont montré les résultats de la vaccination en Ecosse et au Royaume-Uni. Ce dernier point resterait valable face aux variants, même sud-africain. En revanche, l’efficacité du vaccin AstraZeneca tomberait à 10,4% pour éviter une forme modérée de la maladie contre le variant sud-africain.

  • Faut-il respecter les gestes barrières après une injection du vaccin AstraZeneca ou Moderna ?

Oui, surtout dans les zones où le variant sud-africain est très présent comme en Moselle ou à Mayotte par exemple. Et il vaudrait mieux rester vigilant même après la seconde injection avec AstraZeneca si on veut éviter de tomber malade et pas seulement pour éviter l’hospitalisation. 

Même vigilance dans les deux premières semaines pour ceux qui ont reçu une seule injection d’un vaccin à ARN, Pfizer ou Moderna. C’est surtout deux semaines après la deuxième injection que l’on dépasse les 90% de protection. 

  • Après les deux injections de vaccin à ARN, peut-on abandonner le masque ?

On manque de données en vie réelle. Il vaudrait mieux garder le masque dans toutes les situations à risque comme les transports en commun, les courses, les rencontres avec des personnes extérieures.

  • Peut-on transmettre le virus lorsqu’on est vacciné ?

Les données sont meilleures pour les vaccins à ARN. Selon les données israéliennes, celui de Pfizer réduirait de près de 90% le nombre de personnes porteuses asymptomatiques, donc potentiellement contagieuses. Cela veut dire qu’il reste un risque.