Téléphone au volant : une mauvaise habitude qui augmente (image d'illustration)
Téléphone au volant : une mauvaise habitude qui augmente (image d'illustration)

Téléphone au volant : une habitude qui peut tuer

Au volant, le téléphone, on l'oublie… Une campagne, lancée le 22 novembre par l’Association des sociétés française d’autoroute (ASFA), met en garde contre les dangers de passer des coups de fils en conduisant.                                                                                                                                            

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

"Sur la route, c’est la concentration qui prévaut sur la connexion !", explique l’ASFA. En cinq ans, la part des accidents mortels liés à la déconcentration ont été multipliés par quatre, passant de 4% à près de 17%. Répondre au téléphone, envoyer ses SMS ou consulter les réseaux sociaux perturbe fortement la concentration des conducteurs. Sur l'autoroute, trente secondes à consulter son portable, c’est un kilomètre parcouru !

Le téléphone au volant est un phénomène en nette augmentation ces dernières années. 57% des personnes interrogées par l’ASFA téléphonent en conduisant, et 31% répondent immédiatement à leurs mails ou SMS. Les plus déconcentrés sur la route restent les jeunes, âgés de 25 à 35 ans. 

L'usage du téléphone au volant, même avec une oreillette, est puni par la loi. Pour les plus accros d’entre nous, il existe quelques astuces pour lâcher son portable, comme mettre son portable en mode avion ou utiliser une application qui signale à votre interlocuteur que vous êtes au volant.

"Le téléphone #SurAutoroute"- Campagne de prévention de l'ASFA