Des fonds pour améliorer les finances des hôpitaux ?

Pour améliorer la situation financière des hôpitaux, le gouvernement serait prêt à leur consacrer une partie des fonds issus du grand emprunt. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Des fonds pour améliorer les finances des hôpitaux ?

Ces dernières années, les hôpitaux ont dû investir pour se moderniser. Résultat, l’endettement a triplé en 10 ans, et dépasse les 24 milliards d’euros.

Certains manquent aujourd’hui de liquidités, les banques les soutiennent moins… L’agence de notation Moody’s a même dégradé la note des CHU, les plus gros hôpitaux, à cause de « la détérioration rapide  de la situation financière ».

Pour continuer à investir et à se moderniser régulièrement, les hôpitaux ont donc besoin d’argent. Dans une tribune publiée par les Echos, Frédéric Valletoux, le président de la Fédération Hospitalière de France, a alerté sur « le manque criant de liquidité (qui) altère les capacités d’investissement des établissements publics ». « Plusieurs chantiers sont à l’arrêt, des achats de biens médicaux reportés, le risque est réel que les établissements soient contraints de renoncer à des projets pourtant essentiels à leur modernisation ».

Le gouvernement planche actuellement sur une réforme de fond du système de financement des hôpitaux. La ministre de la santé Marisol Touraine a affirmé mardi 31 juillet qu'une partie des sommes non affectées du grand emprunt serait mobilisée vers les hôpitaux, mais pas pour combler leurs déficits.

"Il faut bien distinguer deux choses en ce qui concerne les hôpitaux: certains sont confrontés à des difficultés de trésorerie et pour cela, le gouvernement fait ce qu'il doit pour (leur) permettre de faire face à leurs besoins", a déclaré Mme Touraine sur RMC/BFMTV.

"Et il y a d'un autre côté des besoins d'investissement immobilier, notamment dans les grands centres hospitaliers, pour avoir des plates-formes modernes, des plates-formes de recherche, d'innovation", a dit la ministre.

"C'est en direction de cet investissement d'avenir que nous réfléchissons à trouver des fonds qui ne soient pas ceux de la sécurité sociale mais, par exemple, l'argent du grand emprunt", a expliqué la ministre de la Santé et des Affaires sociales.

A la question de savoir si cet emprunt servirait à combler les déficits des hôpitaux, Mme Touraine a répondu: "Pas du tout".

Elle a estimé que les besoins des hôpitaux seraient dans les "années à venir (d')environ 6 milliards d'euros".

Pour autant, "il ne s'agit pas de dire que l'ensemble de cette somme (sera) couverte par le grand emprunt mais en tout cas c'est une piste que j'ai soumise à la réflexion il y a déjà plusieurs semaines et sur laquelle nous travaillons", a dit Marisol Touraine.

Selon Les Echos, qui avançaient lundi que ce qu'il restait du grand emprunt pourrait être consacré aux hôpitaux, sur les 35 milliards d'euros levés en 2010, environ 10 milliards d'euros restent à attribuer.

 

En savoir plus