Image d'illustration ©Shutterstock
Image d'illustration ©Shutterstock

Covid : les Français plus généreux pendant la crise sanitaire !

D’après le baromètre France générosités, les dons des Français aux associations ont considérablement augmenté en 2020. Une progression qui s'explique par les nombreux appels aux dons pendant la crise sanitaire. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les Français n’ont jamais été aussi généreux qu’en 2020. C’est ce que révèle le baromètre France générosités, publié en collaboration avec Le Parisien. On y apprend que les dons des Français ont augmenté de + 13,7% par rapport à 2019. Un record depuis la création de cet indicateur en 2004. 

Des appels aux dons plus nombreux

L’étude, qui se base sur les données de 56 associations, indique que la hausse des dons en 2020 concerne surtout les dons ponctuels (+ 19,6% par rapport à 2019). Une progression qui s'explique notamment par les nombreux appels aux dons en urgence lors de la crise sanitaire.

Interrogée par le Parisien, Laurence Lepetit, déléguée générale de France générosités explique que “le secteur où l’évolution est la plus forte est celui de la solidarité (+ 45 %), qui intègre l’aide aux plus démunis au travers de l’aide alimentaire ou du logement social. Cela comprend des organisations comme Le Refuge, la Croix Rouge, les Petits frères des pauvres ou la fondation abbé Pierre.

A lire aussi : Tous solidaires contre la Covid !

Des dons en lignes plus simples

Si plus de la moitié des dons se font encore par voie “traditionnelle” (courrier, téléphone), le baromètre 2021 révèle une nette progression des dons en ligne (+ 72% par rapport à 2019). Puisque les évènements caritatifs n’ont pas eu lieu, les associations se sont tournées vers d’autres modes de collecte : tombola digitale, collecte en ligne etc..

Laurence Lepetit explique que le baromètre ne permet pas de savoir si “plus de gens ont donné” mais il montre bien que le montant moyen a progressé : 126 euros en moyenne pour les dons en ligne (+ 5,4%) et 80 euros en offline (courrier, téléphone), soit une hausse de 4.4%.

Une bonne nouvelle pour les associations, qui espèrent que cette tendance puisse se maintenir en 2021.