Allergie au curare : comment anesthésier sans curare ?

Sous anesthésie générale pour une coloscopie, j'ai fait un choc anaphylactique. Comment anesthésier actuellement sans curare ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Marie-Laure Cittanova, anesthésiste-réanimateur :

"Cela va dépendre du type d'intervention que ce patient va subir. J'imagine qu'il s'agit d'une allergie au curare qui est survenue. Dans ce cas, il y a plusieurs solutions. Soit c'est une opération ou une intervention type coloscopie, par exemple, qui ne nécessite pas l'administration de curare auquel cas le problème n'est pas compliqué, on endort le patient sans curare. Soit il s'agit d'une anesthésie pour laquelle on peut utiliser l'anesthésie loco-régionale par exemple pour une opération du poignet, dans ce cas on endort le bras… Le cas "compliqué", c'est le cas où par exemple on doit lui faire subir une intervention abdominale. Dans ce cas, on aura besoin d'un relâchement musculaire pour l'opérer donc d'une curarisation. Il faudra alors envoyer le patient en allergologie, en consultation d'allergologie avant l'intervention.

"En général, le patient est repéré en consultation d'anesthésie par l'anesthésiste comme étant allergique : soit le patient le sait, soit on le suspecte et dans ce cas, on envoie le patient en consultation. Soit le patient n'est pas allergique à un des curares dont on dispose, dans ce cas on utilisera ce curare. Si le patient est allergique à tous les curares, dans ce cas on dispose de plusieurs solutions : on peut par exemple associer à l'anesthésie générale une péridurale pour avoir un relâchement musculaire pendant l'intervention… On trouve toujours une solution. La consultation avec l'anesthésiste est un moment fondamental et les éventuelles allergies font partie des choses à repérer en consultation."