Paracétamol : faut-il s'inquiéter de la rupture de stock de Doliprane ?

Depuis plusieurs semaines, le Doliprane se fait rare dans les pharmacies. Les gélules 1000mg et 500mg ainsi que le Liquiz, pour les enfants, sont principalement concernés. En cause, des problèmes de stocks.

Mathis Thomas
Rédigé le
Paracétamol : faut-il s'inquiéter de la rupture de stock de Doliprane ?

Doit-on s’attendre à une pénurie de Doliprane dans les prochains jours ? Plusieurs médicaments produits par le laboratoire Sanofi sont depuis quelques semaines en rupture de stock en pharmacie. Pas de quoi s’inquiéter pour autant, rassure l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO).

 “Il n’est pas rare d’observer ce genre de problèmes d’approvisionnement chez des laboratoires”, fait-on savoir au syndicat. Sanofi, qui commercialise les Doliprane, n’a pas encore communiqué sur le sujet, mais un porte-parole de l’entreprise reconnaît dans La Dépêche du Midi que le laboratoire a été confronté à “une augmentation inédite de la demande” en pharmacie.

À lire aussi : Doliprane, Spasfon... Un additif cancérogène dans vos médicaments ?

Quelles sont les raisons de cette rupture de stock ?

La cause de ses retards d’approvisionnement ? “Très probablement la crise du Covid-19, qui bloque une partie des exportations de poudre de paracétamol en provenance de Chine, couplée à une forte demande”, précise l’USPO.

Le syndicat de l'interprofessionnelle se veut toutefois rassurant. “D’autres pays comme les Etats-Unis ou l’Inde peuvent également approvisionner les laboratoires en substances actives.” Le laboratoire et les pharmaciens ne parlent d’ailleurs pas de pénurie, mais bien de rupture de stock. Une situation qui devrait se régler “dans une quinzaine de jours”, selon l’USPO. 

Privilégier le Dafalgan ou l'Efferalgan

En attendant, pas d’inquiétude. Les professionnels appellent à privilégier d’autres paracétamols, comme le Dafalgan ou l’Efferalgan, qui ne sont pas concernés par cette rupture de stock. “On est loin de la pénurie du début de la crise du Covid-19, où les pharmaciens limitaient la vente de paracétamols à une seule boîte par personne, sans ordonnance”, rassure l'USPO.  

Médicaments en vente libre : de nouvelles recommandations  —  Le Magazine de la Santé - France 5