1. / Maladies
  2. / Psychiatrie
  3. / Schizophrénie

Quels sont les signes annonciateurs de la schizophrénie ?

Quels sont les signes annonciateurs de la schizophrénie ? Pourquoi la schizophrénie se déclare-t-elle souvent en fin d'adolescence ?

Rédigé le , mis à jour le

Quels sont les signes annonciateurs de la schizophrénie ?

Les réponses avec le Dr David Misdrahi, psychiatre :

Les symptômes dits "positifs ou excédentaires" sont les plus visibles. Le malade peut être convaincu d'avoir le pouvoir d'influencer les événements dans le monde, d'être contrôlé par une force extérieure ou que d'autres individus peuvent lire dans ses pensées. Les hallucinations visuelles, auditives ou olfactives viennent souvent renforcer ces idées délirantes.

"La schizophrénie est une maladie complexe car les modes d'évolution sont extrêmement variés. Les symptômes positifs sont le mode évolutif le plus remarquable pour faire le diagnostic (voir encadré). Dans ce cas, ce type de signes avant-coureurs est assez typique et permet de faire un diagnostic aisé. En revanche, dans d'autres types d'évolution, le début peut survenir sur un mode plus insidieux avec les symptômes négatifs, c'est-à-dire l'émoussement des émotions, un retrait social et des choses qui vont être moins visibles et qui vont retarder le diagnostic de la schizophrénie. C'est d'autant plus important puisqu'on sait aujourd'hui que le retard au diagnostic amène aussi un retard au traitement et un pronostic du coup plus réservé.

"Pour expliquer la survenue de la schizophrénie entre 15 et 25 ans, on a des pistes. Beaucoup de travaux se font dans ce domaine. Pour la plupart des maladies psychiatriques, on est toujours dans des hypothèses génétiques et des hypothèses environnementales. Il y a effectivement une maturité cérébrale, il y a des facteurs de stress environnementaux mais génétiques donc très précoces, mais il y a des choses qui se mettent aussi en place plus tardivement et qui expliquent effectivement le début qui se situe entre 15 et 25 ans."