1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Vers intestinaux, Oxyurose

Au secours, j'ai des vers !

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question des démangeaisons de l'anus, qui peuvent indiquer la présence de vers appelés oxyures.

Rédigé le , mis à jour le

Démangeaisons de l'anus : comment réagir ?

Lorsque l'on fait une recherche sur Internet avec le terme "j'ai des vers", on obtient "j'ai des vers blancs dans mes selles", puis "j'ai des vers, que faire ?" et enfin "j'ai des vers blancs dans l'anus". Ces vilains vers blancs dans l'anus génèrent bien des désagréments et près de 459.000 résultats sur Internet.

D'où viennent ces vers et pourquoi touchent-ils les enfants ?

Dans le jargon médical, on les appelle les oxyures. L'origine étymologique de ce terme signifie "queue pointue". Ils mesurent entre 3 et 10 millimètres en moyenne, mais les oxyures femelles peuvent atteindre un centimètre. Les oxyures se logent dans le caecum (gros intestin). La nuit, les femelles sortent de leur cachette pour pondre leurs oeufs dans les petits plis de l'anus, ce qui entraîne des démangeaisons. Selon les pédiatres contactés par nos soins, cela est très fréquent, on estime que près de deux tiers des ados ou jeunes adultes ont été confrontés à ces vers dans la petite enfance.

Les enfants sont particulièrement touchés par l'oxyurose car ils touchent à tout, ils se grattent, mettent les mains à la bouche, se prêtent ou s'arrachent des mains leurs jouets, s'échangent leurs goûters… il suffit donc que l'un d'entre eux soit porteur d'oxyures pour qu'il transmette des oeufs à ses camarades. Les oeufs survivent plus de deux semaines, une fois ingérés, ils mettent un mois pour devenir adultes et rebelote, la femelle pond sur les bords de l'anus, un cercle vicieux s'installe.

Pour confirmer leur présence, on procède à un scotch-test. On applique un scotch sur le pourtour de l'anus de l'enfant afin de recueillir des oeufs pour les analyser. Mais l'interrogatoire donne souvent suffisamment d'éléments au pédiatre pour orienter le diagnostic : un enfant qui se gratte les fesses surtout la nuit, qui est agité, qui présente une perte d'appétit peut être atteint par ces vers.

Comment traite-t-on l'oxyurose ?

Si le diagnostic d'oxyurose est confirmé chez un enfant, un protocole est mis en place par le pédiatre : on traite tout le monde, l'enfant mais aussi la fratrie, les parents, la nounou... Dans l'idéal, il faudrait traiter la classe voire l'école entière de l'enfant mais cela est compliqué à mettre en place. D'autant plus que les parents ne disent pas toujours que leurs enfants ont des vers. Le traitement, lui, est simple mais nécessite un suivi rigoureux. Il faut prendre un comprimé de médicament vermifuge pour tuer les vers et quinze jours plus tard, un deuxième comprimé pour éliminer les oeufs. Si on ne prend pas le deuxième comprimé, le traitement ne sera pas efficace.

Autre mesure incontournable : le grand nettoyage. Tout doit y passer : pyjama, literie, jouets... un bon coup d'aspirateur pour se débarrasser des oeufs logés dans les poussières. Surtout, n'utilisez pas de balai car il disperserait l'ennemi partout. Evitez aussi de secouer les draps et les tapis car vous risqueriez d'inhaler des oeufs. Enfin, coupez et brossez les ongles des enfants pour éliminer les oeufs récalcitrants qui s'y logeraient. 

Les risques de complications

Même si, selon les parasitologues, la présence d'oxyures est en général asymptomatique chez l'adulte, les enfants vont avoir tendance à ressentir d'importantes démangeaisons et à se gratter beaucoup alors que leurs parents peuvent ne pas être du tout gênés. Quand on parle de démangeaisons, de prurit, la dimension psychologique est importante. Quand on parle de poux ou de vers à l'anus, on a presque tous envie de se gratter. Mais s'il y a effectivement des vers chez un enfant et dans la maison, il faut laisser la psychologie de côté et employer les grands moyens ! 

Et même si l'oxyurose paraît tout à fait bénigne, des vers, mal soignés, peuvent avoir des conséquences à long terme. Les dermatologues rappellent en effet que certains enfants ressentent tellement de démangeaisons qu'ils se grattent jusqu'au sang, ce qui peut générer des lésions anales, des ulcérations.

Chez les petites filles, le fait de se gratter toute cette zone péri-anale peut provoquer des inflammations de la vulve car il y a un déplacement d'oeufs, via les ongles, de l'anus vers la vulve.

L'oxyurose entraîne aussi des troubles du sommeil chez l'enfant car les démangeaisons s'amplifient la nuit. Il peut faire des cauchemars, être agité la journée et donc moins concentré à l'école. Enfin, à l'extrémité du caecum se trouve l'appendice et des anatomopathologistes ont constaté la présence de vers sur des appendices retirés en cas d'appendicite. Cela pourrait être un facteur favorisant. Il ne faut donc pas se laisser embêter par ces vers qui pourraient amener des complications.
 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus