1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Un bébé naît avec des anticorps anti-covid

Un bébé est né à Singapour porteur d’anticorps anti-covid mais exempt de virus. Il aurait reçu ces anticorps de sa mère, qui a déclaré une forme modérée de covid quand elle était enceinte de dix semaines.

Rédigé le

Un bébé naît avec des anticorps anti-covid
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Cari Griffith

Aldrin, 3,5 kg, est né le 7 novembre au National University Hospital (NUH) de Singapour. Mais ce nouveau-né est loin d’être ordinaire : il est né exempt de coronavirus mais possède des anticorps anti-covid, rapporte le 29 novembre le quotidien singapourien The Straits Times.

"J’ai transféré mes anticorps à Aldrin"

D’où viennent ces anticorps ? La mère du nourrisson, Celine Ng-Chan, 31 ans, a attrapé le covid-19 quand elle était enceinte. Elle avait alors développé des anticorps pendant l'infection, qui ont aujourd'hui disparu de son organisme."Mon médecin pense que j’ai transféré mes anticorps anti covid-19 (à Aldrin) pendant ma grossesse" témoigne-t-elle auprès du journal.

Une grossesse qu’elle qualifie de "dramatique", puisqu’elle a déclaré le covid après des vacances en Europe en mars, tout comme sa mère âgée de 58 ans, et sa petite fille de deux ans.
Alors enceinte de 10 semaines, Celine Ng-Chan n’a déclaré qu’une forme modérée du covid qui lui a valu un séjour de deux semaines et demi à l’hôpital. "Je n’étais pas inquiète qu’Aldrin puisse avoir le covid, car j’avais lu que le risque de transmission (de la mère au fœtus) est très faible".

A lire aussi : Grossesse et covid : quels sont les risques ?

Un déclin rapide des anticorps ?

Mais les anticorps anti-covid que présente Aldrin ne devraient pas persister longtemps dans son organisme. Une étude publiée en octobre dernier par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains montre en effet que les anticorps anti-covid détectés chez une dizaine de nouveau-nés déclinaient rapidement après la naissance. Ces anticorps témoins d’une immunité dite passive, acquise pendant la grossesse par le nourrisson, pourraient même ne pas avoir d’effet protecteur, selon les scientifiques.

Une transmission encore mal connue

Mais tout nouveau cas est intéressant à étudier pour les médecins car les risques et les mécanismes de transmission du covid entre la mère et son enfant sont encore mal connus. En attendant de mieux comprendre ces contaminations, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande aux femmes enceintes d’appliquer strictement les mesures barrières comme n’importe quelle personne vulnérable.

Et après l’accouchement, si une jeune mère est porteuse du covid, l’OMS préconise par précaution qu’elle se lave soigneusement les mains "avant de toucher le bébé". Mais aussi qu’elle "(porte) un masque lors des contacts", par exemple pendant l’allaitement qui reste recommandé, même en cas de symptômes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr