Trop gros pour voyager ?

Trop gros pour voyager ?

Le retour en France du jeune Français obèse pesant 230 kilos prend des allures de parcours du combattant. Kevin Chenais s'est vu refuser l'accès à bord d'une compagnie aérienne et d'une compagnie maritime à New York. Après une attente de quelques semaines, il a finalement réussi à rejoindre Londres en avion. Mais pour se rendre ensuite à Paris, le jeune homme a été interdit de séjour à bord de l'Eurostar.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Si le vol New York-Paris ne dure environ que 8h30 pour la plupart des passagers, c'est une tout autre histoire pour Kevin Chenais. Son retour en France s'apparente en effet à un mauvais road trip. En cause, son poids. Ce jeune homme de 22 ans est obèse : il pèse 230 kilos. Et, en raison de sa forte corpulence, l'accès à bord de la compagnie aérienne British Airways et de la compagnie maritime du paquebot Queen Mary, assurant la liaison entre New York et Southampton (sud de l'Angleterre), lui a été refusé.

Kevin Chenais souffre d'un dérèglement hormonal. Il est traité aux Etats-Unis. Il se déplace sur une chaise motorisée et a besoin presque en permanence d'oxygène et de surveillance médicale. Bloqué avec ses parents aux Etats-Unis depuis la fin du mois d'octobre 2013, le jeune homme a pu rejoindre Londres, mardi 19 novembre 2013, à bord d'un avion de la compagnie Virgin Atlantic.

"C'est un faux problème"

Mais alors qu'il s'apprêtait à la gare de St Pancras à Londres à monter dans un train pour rentrer à Paris, la compagnie Eurostar a refusé de l'embarquer, mettant en avant des raisons de sécurité liées aux règles d'évacuation dans le tunnel sous la Manche.

"Son poids fait que nous ne pourrions pas prendre en charge la personne, nous ne pourrions pas la porter et l'évacuer" en cas d'incident, a expliqué une porte-parole de la compagnie à l'AFP.

Selon Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif associatif des associations d'obèses, "les compagnies doivent être en mesure de s'adapter à leurs passagers". De plus, l'obésité est une maladie chronique reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). "C'est de la discrimination de refuser les passagers en surpoids", s'insurge-t-elle.

En 2010, la compagnie Air France a mis en place une taxe de 75% pour les personnes n'ayant pas les mensurations adéquates aux sièges de la compagnie. Ils bénéficient alors d'un siège supplémentaire. Si le vol n'est pas complet, la taxe sera remboursée. "Les passagers doivent payer parce qu'ils sont malades", s'indigne Anne-Sophie Joly.

Selon les estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé, le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes âgées de 20 ans et plus à travers le monde. Les obèses sont de plus en plus nombreux. Les compagnies de transport de personnes devront s'adapter pour accueillir ce type de passagers.

En attendant, le périple de Kévin Chenais prend fin. Le jeune Français a quitté la capitale britannique, transporté par une ambulance, mercredi 20 novembre après-midi, pour regagner la France à bord d'un Ferry. Kevin Chenais devrait arriver tard dans la nuit à son domicile situé à Ferney-Voltaire, à la frontière suisse. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :