Tests, auto-confinement… quelles précautions prendre à Noël ?

Réduire les contacts sociaux, se faire tester avant les retrouvailles puis à nouveau après Noël sont des idées qui permettraient de limiter les risques d’un rebond épidémique après les fêtes de fin d’année. Explications.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / H_Ko

"Un peu d’auto-confinement dans la semaine qui précède Noël." C’est ce que conseille le 7 décembre sur France Info le professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon, à Paris. L’objectif : réduire les contacts sociaux pour limiter la propagation de l’épidémie de covid.

Il préconise aussi de se faire tester "48 heures avant de se rendre en famille", pour "protéger le plus grand nombre", précise-t-il. Quitte à choisir pour cela un test antigénique, beaucoup plus rapide que les tests PCR.

A lire aussi : Covid ou pas Covid en 2021 ?

"Éviter l’effet Thanksgiving"

Des tests, c’est également ce que recommande Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Le 7 décembre, elle a ainsi demandé aux Franciliens de se faire tester massivement "au lendemain des fêtes" pour "éviter à tout prix une troisième vague" de covid-19. "Il faut éviter l'effet Thanksgiving, ce qui s'est passé aux États-Unis où tous les Américains sont partis dans leur famille et ils ont déclenché une nouvelle vague de contamination", a-t-elle expliqué au micro de France Inter.

Pas de test avant J+7

Attention cependant à prendre en compte deux facteurs. Le premier est que le test renseigne sur l’état de santé le jour où il est réalisé. Un test réalisé quelques jours avant Noël dont le résultat est négatif ne dispense pas de continuer à appliquer les gestes barrières d’ici là.

Le second est que, pour être fiable, un test doit être réalisé sept jours après un contact problématique. Il ne faut donc pas prendre au pied de la lettre l’expression "au lendemain des fêtes" qu’emploie Valérie Pécresse, mais plutôt attendre une semaine en cas de doute.

"Si on n’est pas raisonnable, il y aura un rebond"

Quelles précautions prendre en plus de ces conseils ? Le jour J, respectez la jauge des six personnes – enfants non compris – conseillée par le gouvernement. Pensez à aérer la pièce et à respecter des distances d’un ou deux mètres entre chaque invité.

Enfin, si vous présentez des symptômes évocateurs du covid (toux, maux de tête, fièvre…) ou si votre test est positif, soyez prudents et annulez votre présence aux festivités. Car comme l’a rappelé le professeur Eric Caumes sur LCI, "si on n’est pas raisonnable le soir de Noël ou de Nouvel an, il y aura un rebond, c’est vraiment quelque chose qui nous pend au nez".