Crédits Photo : © Instituto Politécnico Nacional México

Non, le masque nasal n’est pas suffisant contre le covid

Des chercheurs mexicains ont mis au point un masque nasal à utiliser pendant le repas pour limiter la transmission du covid. Mais protéger uniquement le nez ne constitue pas une barrière efficace contre le virus.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Après la visière et le masque menton, le masque nasal ? C’est l’idée qu’ont développé des chercheurs de l’Institut polytechnique national (IPN) du Mexique. L’objectif : protéger du covid au moment du repas, en portant un masque qui cache le nez mais qui laisse la bouche accessible.

Ce masque n’est pas encore commercialisé, mais les chercheurs ont déjà breveté ce masque, comme explique l’IPN sur son compte Twitter.

"L’IPN créé et brevette un masque nasal pour réduire les infections par le SARS-CoV-2."

Et le docteur Gustavo Acosta Altamirano, chercheur à l’École supérieure de médecine et coordinateur du projet s’est même mis en scène en train de déjeuner en portant ce type de masque dans une vidéo (voir ci-dessous) largement partagée sur les réseaux sociaux.

"Voici le « masque nasal », créé au Mexique « pour vous protéger lorsque vous mangez et buvez »."

"Plus grande protection"

Selon un communiqué de l’IPN publié le 9 mars, ce masque offrirait "une plus grande protection, notamment lorsqu'il est difficile de maintenir une distance sanitaire" détaille dans ce communiqué le docteur Acosta Altamirano.

En pratique, il suffirait de placer ce masque sous le masque chirurgical standard, qui recouvre le nez et la bouche. Il serait ainsi déjà en place dès lors que le masque chirurgical doit être retiré.

Le virus passe aussi par la bouche

Mais "ce masque n'est pas destiné à remplacer le masque" prévient l’IPN, qui conseille de l’utiliser uniquement lors des repas ou pendant une consultation chez le dentiste par exemple. Mais même dans ces situations, gare à la protection illusoire que ce masque pourrait donner.

Car le nez n’est pas la seule voie d’entrée ni la seule voie de sortie du virus. Les aérosols et les gouttelettes qui contiennent des particules virales proviennent aussi de la bouche, dès lors que l’on parle, tousse ou simplement que l’on expire par la bouche.

Gestes barrières, même en mangeant

C’est pourquoi, pour être efficaces, les masques doivent être portés sur tout le bas du visage, du haut du nez jusque sous le menton, avec le moins d’espace possible entre le visage et le masque.

Et au moment des repas, même le port d’un masque nasal ne dispense pas des gestes barrières efficaces contre la propagation du virus, à savoir aérer la pièce, se tenir à plus d’un mètre de distance et ne pas se tenir face-à-face.