Les cas de coronavirus repartent à la hausse à Wuhan et à Séoul

Une recrudescence des cas de Covid-19 est enregistrée en Chine et en Corée du Sud. Cette hausse des cas survient après un assouplissement des mesures de distanciation sociale mises en vigueur dans ces pays.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / Novikova_Irina

Le coronavirus regagne du terrain en Asie du Sud-Est. Wuhan, ville chinoise berceau de l’épidémie, a fait état ce 11 mai de cinq nouveaux cas de coronavirus. En tout, le pays compte 17 nouveaux cas, dont 10 infections d’origine locale.
Même constat en Corée du Sud, qui enregistre ce lundi le plus grand nombre de cas de coronavirus depuis plus d'un mois, avec l'apparition d'un foyer de contamination dans un quartier de la vie nocturne de Séoul.

A lire aussi : 7 choses que l'on a apprises sur le coronavirus

Des nouveaux foyers de contamination en Chine ?

En Chine, le nombre de contaminations s’était maintenu à moins de trois par jour depuis le 1er mai et aucun nouveau décès n’avait été déclaré depuis plus d’un mois. Parmi les nouveaux cas, cinq ont été recensés dans le nord-est du pays, près de la Russie et de la Corée du Nord, faisant redouter l'apparition de nouveaux foyers de contamination. La ville de Shulan, qui compte environ 670.000 habitants, a ainsi été placée en quarantaine après la découverte d'au moins 11 cas durant le week-end, selon la télévision publique CCTV.
A Wuhan, après plus de deux mois de quarantaine, les autorités ont à nouveau relevé le 10 mai le niveau de risque épidémiologique de "faible" à "moyen" depuis la découverte du premier nouveau cas.

85 contaminations liées à un cas positif en Corée du Sud

La Corée du Sud, qui était en février un des plus importants foyers de contamination au monde, est considéré comme un modèle dans la lutte contre le virus grâce à sa stratégie agressive de "traçage, test et traitement". Pourtant, elle fait elle aussi face à une recrudescence du nombre de cas depuis ce week-end. Le pays a en effet recensé ce 11 mai 35 nouveaux cas ce qui porte le nombre total de personnes positives au Covid-19 à 10.909, selon les autorités sanitaires sud-coréennes.

Alors que la vie commençait à reprendre son cours depuis la semaine dernière, Séoul, la province voisine de Gyeonggi et la ville toute proche d'Incheon ont décrété la fermeture des clubs et des bars, les autorités redoutant une deuxième vague de contaminations. Et pour cause : le 11 mai au matin, 85 personnes contaminées ont un lien avec un homme de 29 ans testé positif après avoir fréquenté début mai cinq clubs et bars à Itaewon, l'un des quartiers branchés de Séoul, a tweeté le maire de la capitale, Park Won-soon.

Sur la trace de "milliers de personnes"

Les autorités de la ville ont donc appelé toutes les personnes s'étant rendues dans ce quartier au cours de ces deux dernières semaines à se faire dépister. En parallèle, les autorités sanitaires tentent de retrouver la trace de "milliers de personnes" qui ont fréquenté ces établissements de la vie nocturne, a déclaré le Premier ministre Chung Sye-kyun.

Cette hausse des contaminations intervient alors que le pays a assoupli la semaine dernière les mesures de distanciation sociale en vigueur depuis mars. Elle coïncide également au moment où nombre de pays européens entament un déconfinement graduel de la population.