Covid : un nouveau variant plus "transmissible" identifié en Afrique du Sud
Crédits Photo : © Shutterstock / Arsgera

Covid : un nouveau variant plus "transmissible" identifié en Afrique du Sud

Un nouveau variant du coronavirus a été identifié en Afrique du Sud, où il se répand de façon exponentielle. Comme le variant britannique, ce variant sud-africain semble plus contagieux que les souches plus anciennes.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Après le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud ? Un nouveau variant de coronavirus détecté en Afrique du Sud semble se transmettre plus rapidement que les souches plus anciennes. Une particularité qui pourrait expliquer la soudaineté de la deuxième vague dans le pays, avancent les chercheurs qui l'ont identifiée.
Cette découverte intervient après celle d'un précédent nouveau variant, également plus contagieux, au Royaume-Uni.

A lire aussi : Cinq choses à savoir sur le nouveau variant du coronavirus

Un variant dominant depuis un mois

"Nous pensons, et tous les éléments vont dans ce sens, que ce variant est davantage transmissible", a affirmé le 23 décembre à l'AFP Tulio de Oliveira, directeur de l'institut de recherche KRISP adossé à l'Université du Kwazulu-Natal. 

L'équipe de chercheurs qui a séquencé des centaines d'échantillons de tout le pays depuis février, a remarqué l'apparition d'un variant particulier et dominant depuis plus d'un mois. En gros, "80 à 90% des génomes séquencés à partir de la deuxième moitié de novembre" présentait ce variant baptisé 501.V2, détaille Tulio de Oliveira.

"Nous n'avions jamais vu une seule lignée dominer ainsi", ni "se répandre aussi vite", note-t-il. Jusque-là, "normalement", entre 20 et 30 variants circulaient en même temps.

Une progression exponentielle

Le 23 décembre, le ministre de la Santé sud-africain Zwelini Mkhize a annoncé plus de 14.000 nouveaux cas recensés en 24 heures, alors que ces chiffres oscillaient ente 8.000 et 10.000 nouvelles infections quotidiennes ces derniers jours.

Avec un taux de positivité aux tests de 26%, ces chiffres "indiquent que le virus continue de se répandre de manière exponentielle", "beaucoup plus rapide que pendant la première vague", écrit le ministre dans un communiqué.

Déjà deux cas au Royaume-Uni

Deux cas de ce variant sud-africain ont été identifiés au Royaume-Uni. Les autorités britanniques, déjà en proie avec un variant très contagieux, a immédiatement instauré des restrictions de voyage avec l’Afrique du Sud.