Covid-19 : les bénévoles secouristes, à la rescousse des soignants

Trois associations de sécurité civile ont décidé de coordonner leurs actions. L’objectif est d’assurer les opérations de premiers secours pour désengorger les urgences.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les secouristes bénévoles interviennent habituellement sur leur temps libre. Mais aujourd’hui, ils sont réquisitionnés. C’est le cas de Margaux, 25 ans, chef d’entreprise et secouriste bénévole à la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme, généralement le soir ou le week-end.

Pour le moment, elle ne peut plus aller travailler et a décidé de se consacrer à plein temps à cette mission. « On peut vraiment intervenir sur tout : on est formé au brancardage, à prendre en charge toutes les urgences vitales donc on peut être déclenché aussi bien pour un accouchement, qu’un covid ou une douleur thoracique. C’est vraiment très large. » 

Margaux se met donc à disposition 7 jours sur 7, pour des gardes qui peuvent durer jusqu'à 12h. Elle a conscience du risque mais a choisi de dépasser ses peurs, « j’ai conscience que je peux l’avoir, j’ai conscience que je peux en mourir. Mais je préfère mourir du covid que vivre en sachant que j’aurais pu aider les autres parce que j’étais formée et que je ne l’ai pas fait. »

Une coordination des associations pour une meilleure prise en charge

Afin d’être le plus opérationnel possible, la Croix rouge, la Fédération française de Sauvetage et de secourisme et l’Ordre de Malte se sont coordonnées pour pouvoir localiser les équipes et se répartir le travail, en fonction du lieu de l’intervention. 

« Cet outil partagé nous permet de travailler au mieux ensemble pour assurer notre sécurité et assurer la sécurité des personnes, c’est-à-dire intervenir au plus vite auprès des gens lors des appels en lien avec le Samu centre 15 », confirme Florent Vallée, directeur adjoint des opérations à la Croix-Rouge Française. Plus de 5 000 secouristes bénévoles interviennent actuellement à travers toute la France pour soulager les équipes du Samu face à l’épidémie.