Coronavirus : 25 morts, le ministre de la Culture contaminé et l’Italie confinée
Crédits Photo : CC0 Domaine Public / NIH

Coronavirus : 25 morts, le ministre de la Culture contaminé et l’Italie confinée

En France, plus de 1.400 personnes, dont le ministre de la Culture Franck Riester, sont contaminées par le nouveau coronavirus. Les autorités préparent hôpitaux et Ehpad à affronter une crise sanitaire à laquelle l'Italie fait déjà face.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Quatre nouveaux décès dus au coronavirus ont été enregistrés en France le 9 mars, portant le bilan total à 25 morts. 1.412 cas ont été confirmés, selon le bilan officiel annoncé lundi 9 mars par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Les personnes décédées comptent 15 hommes et 10 femmes, a précisé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, qui a également fait part d'un septième "regroupement" de 38 cas positifs à Ajaccio, en Corse. Six foyers avaient déjà été identifiés en Haute-Savoie (La Balme-de-Sillingy et les Contamines), dans l'Oise, le Morbihan, le Haut-Rhin et un groupe de touristes de retour d'un voyage en Egypte.

A lire aussi : Coronavirus : à quand un traitement efficace et un vaccin ?

Le ministre de la Culture contaminé

Parmi les nouvelles personnes contaminées figure le ministre de la Culture, Franck Riester, testé positif au coronavirus le 9 mars. Âgé de 46 ans, le ministre serait aujourd’hui "en forme", confiné dans son domicile parisien après avoir manifesté "des symptômes". Il pourra donc continuer à travailler à distance, selon son cabinet.
Le gouvernement a par ailleurs rappelé que les règles de prudence étaient les mêmes "pour les ministres que pour tous les Français" ce qui signifie que le ministre de la Culture sera prié de rester chez lui.

Plan bleu et plan blanc

La majorité des personnes décédées étant âgées et/ou déjà d'une santé précaire aussi, le "plan bleu" d'urgence pour les maisons de retraite a été activé sur l'ensemble du territoire. En revanche le "plan blanc", qui permet aux hôpitaux d'affronter des situations exceptionnelles, n'est déclenché qu'au cas par cas.

Par précaution les visites des moins de 15 ans avaient été interdites depuis la fin de semaine dernière dans les Ehpad et, plus largement, elles sont limitées à une personne par patient dans les établissements de santé et les personnes malades priées de s'abstenir.

Pour Jérôme Salomon, "il demeure de nombreuses incertitudes" notamment sur le comportement du virus et sur l'effet des mesures prises par les autorités, qui continuent de préparer le passage au stade 3 de l'état d'alerte. Le ministre de la Santé Olivier Véran a également annoncé l'installation d'un "comité d'experts" pluridisciplinaire et saisi le comité d'éthique, pour la mise en place d'éventuelles futures restrictions.

L’Italie entièrement confinée

En Europe, 15.090 personnes ont été touchées par le nouveau coronavirus, selon un comptage de l’AFP et 520 décès ont été enregistrés. Le pays le plus touché est l'Italie avec 9.172 cas et 463 décès.

Lundi 9 mars, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a signé un décret qui étend à tout le pays les mesures drastiques confinant depuis la veille un quart de la population du nord du pays. Désormais, soixante millions d’Italiens sont donc priés de rester chez eux en évitant les déplacements, sauf pour aller travailler, se ravitailler ou pour les soins médicaux. Des mesures sans précédent dans le monde pour lutter contre l'épidémie.

A l’échelle du globe, la maladie Covid-19 a déjà tué plus de 4.000 personnes. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti le 9 mars que "la menace d’une pandémie" était "devenue très réelle", jugeant toutefois qu'elle pourrait "être contrôlée".