Règles douloureuses : une fatalité ?

Depuis toujours, j'ai mal au ventre pendant les règles, même avec pilule. Suis-je "condamnée" à cette douleur ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Nicolas Castaing, gynécologue-obstétricien, et avec le Dr Laetitia Jacquesson, endocrinologue :

"Non cette femme n'est pas condamnée à cette douleur. Il faut déjà qu'on puisse faire son diagnostic parce que certes les règles sont habituellement douloureuses mais si cela devient des douleurs invalidantes, il faut que cette personne ait un bilan pour pouvoir faire son diagnostic. Et la cause numéro 1 qui a pendant très longtemps été négligée, c'est l'endométriose. Avant, on ne pouvait la diagnostiquer qu'en chirurgie donc c'était un peu invasif. Mais maintenant les IRM ont fait beaucoup de progrès et on peut la diagnostiquer chez les femmes jeunes et proposer un traitement adapté qui peut être une pilule mais qui peut être un certain type de pilule en continu pour qu'elle n'ait pas de règles, pour qu'elle n'ait pas de douleurs… "

"Il faut qu'on évolue. Les progrès n'ont probablement pas été aussi rapides que ce qu'ils auraient pu être. Il faut qu'on évolue sur cette conception des règles. Les règles, ce n'est pas une fatalité. Les règles, ce n'est pas toujours une nécessité. Les règles sont utiles quand on cherche à obtenir une grossesse. Quand on n'est pas dans cette démarche notamment dans la démarche contraceptive, on peut très bien se passer des règles.

"Au XIXe siècle, on a été jusqu'à chercher dans le sang des règles ce qui semblait relativement dégoûtant, des toxines qui n'étaient pas dans le sang de la femme et qui mettait bien en évidence le fait qu'avoir des règles était quelque chose de totalement négatif."