J’ai mal quand je me masturbe, que faire ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, les a posées à votre place à un spécialiste !

Mélanie Morin
Rédigé le , mis à jour le

En tapant "j’ai mal quand je me" sur un moteur de recherche, vous tombez sur "j’ai mal quand je mets un tampon""j’ai mal quand je me décalotte", "j’ai mal quand je me touche la peau". Il n'y a pas de résultat mentionnant directement la masturbation. Pour certains hommes, le fait de se décalotter en fait partie et cela génère 8 210 résultats sur le web. 

Douleur autour du gland et de prépuce

Il existe des sensations précises pour lesquelles les hommes décrivent une douleur qui peut être localisée autour du gland et du prépuce.

L'extrémité de la verge est la partie qui peut faire mal, le gland loge le prépuce, une espèce de petit capuchon mobile. Si l’homme est circoncis, le prépuce est sectionné. C'est une zone très sensible, particulièrement lors de la masturbation. 

Avoir un avis médical

En cas de douleurs, il est pertinent de prendre rendez-vous avec un andrologue, l’équivalent du gynécologue pour les hommes. Le spécialiste va bien sûr interroger le patient sur ses symptômes mais aussi observer la peau et la muqueuse de l’appareil génital de près pour rechercher d’éventuelles lésions.

Il aura sans doute besoin de décalotter le gland pour vérifier s’il y a des rougeurs, des signes d’infections ou de mycoses. Si c’est le cas, cela peut provoquer une diminution de la lubrification et compliquer la masturbation, la rendre justement plus douloureuse.

Tenir compte de l’âge du patient

L’andrologue évoque une pathologie fréquente chez les hommes autour de la soixantaine. Le phimosis survient lorsque la peau du prépuce est trop serrée à son extrémité, l'homme ne peut plus bien découvrir le gland du pénis. Ça ne "coulisse" pas bien.

Ce phimosis est complètement naturel chez les bébés et petits garçons avant l’âge de cinq ans. Puis, le pénis de l’enfant grandit, il a des érections "réflexe" et le décalottage va ensuite se faire naturellement à mesure que la peau s’assouplit.

Les patients seniors présentent, eux, un vieillissement de la peau qui va aussi avoir des répercussions sur le pénis, la peau du prépuce est moins souple et parfois cela donne ces phimosis, qui, provoquent des douleurs lors de la masturbation.

Les traitements proposés

Si le phimosis n’est pas trop sévère, si la douleur reste modérée et s’il persiste un peu de souplesse, il est possible d'appliquer une pommade à base de corticoïdes pour diminuer l’inflammation du prépuce. Attention aux corticoïdes, il faut les utiliser uniquement sur prescription médicale, une fois le diagnostic posé, car ils peuvent masquer une inflammation du prépuce qui pourrait être le signe de tout autre chose :

- Une infection, d’un début de maladie de Lapeyronie, cette maladie qui induit une courbure progressive de la verge.
- Beaucoup plus rare, d’une tumeur du gland et du prépuce. Il faut donc consulter et ne rien faire sans avis médical.
- Enfin, en cas de phimosis sévère avec la peau du prépuce complètement bloquée, qui ne coulisse plus du tout, il faut opérer.

Le chirurgien retire cette peau qui ne coulisse plus. L’intervention ne dure qu’une dizaine de minutes mais ensuite le patient doit s’habituer au nouvel aspect de son pénis et aux sensations nouvelles lors de la masturbation…