Essais cliniques : quelles sont les règles pour y participer ?

Les essais cliniques ont pour objectif d'améliorer la prise en charge des patients grâce à de nouveaux traitements. En France, ils sont encadrés par la loi.

Rym Ben Ameur
Rédigé le , mis à jour le
Essais cliniques : quelles sont les règles pour y participer ?

Les essais cliniques se font sur la base du volontariat, et tout le monde peut potentiellement y participer. Mais chaque essai comporte des critères d’inclusion et d’exclusion spécifiques, comme l’âge, le sexe, le type de pathologies.  

Il faut bien sûr donner son consentement éclairé après avoir reçu toutes les informations nécessaires de la part de l'équipe médicale sur les risques, les objectifs et les contraintes. 

À tout moment, vous avez la liberté de suspendre votre participation à un essai clinique. Il ne peut pas y avoir de rémunération. En revanche, les volontaires peuvent recevoir une indemnité, d’un montant maximal de 4 500 euros, destinée à compenser les contraintes subies pendant l’essai. 

Qui contacter pour participer à un essai clinique ?

Généralement, c’est votre médecin qui vous en parle, notamment pour les patients atteints de cancer ou de maladies chroniques. 

Mais si vous souhaitez participer à un essai clinique en tant que volontaire sain, par exemple pour la phase 1 des essais, vous pouvez vous rendre sur le site créé par l’ensemble des acteurs de la recherche clinique : notre-recherche-clinique.fr

Une application pour participer à des essais cliniques
Une application pour participer à des essais cliniques  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !