Covid : peut-on ressortir ses "vieux" masques pour se protéger ?

La Première ministre Elisabeth Borne a appelé les Français à porter le masque “dans les endroits fermés où il y a beaucoup de monde”. Mais plus d’un mois après la fin des dernières mesures, peut-on toujours utiliser nos “vieux” masques ? On fait le point.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
Attention à la date de péremption de vos masques !
Attention à la date de péremption de vos masques !  —  Shutterstock

Le 16 mai dernier, l’obligation du port du masque dans les transports en commun était levée. Après plus de deux ans de bons et loyaux services, les masques ont donc été remisés ou tout simplement jetés. Mais avec plus de 200 000 nouveaux cas par jour en début de semaine, la septième vague de l’épidémie de Covid-19 se confirme.

Pour tenter de freiner cette hausse des contaminations, l’ex-ministre de la Santé Brigitte Bourguignon appelait fin juin les Français à remettre le masque dans les transports en commun et les lieux fréquentés.

Cet appel a été réitéré par la Première ministre Elisabeth Borne et le ministre des Transports Clément Beaune ces derniers jours. Une question se pose donc. Peut-on utiliser ces masques mis au placard dans une boîte ouverte depuis plusieurs mois ? Une vérification s’impose.

À lire aussi : Covid : et si on gardait le masque en intérieur pour protéger les plus fragiles ?

Attention à la date de péremption

Première chose à faire, jetez un œil à la date de péremption de vos masques. En principe, celle-ci est inscrite sur l’emballage de la boîte contenant les masques. En moyenne, un masque est considéré comme efficace pendant deux ans. 

Qu’il s’agisse des masques chirurgicaux ou FFP2, la qualité peut toutefois se détériorer avec le temps. Leur efficacité est alors plus faible. Si votre boîte date de quelques mois, il ne devrait toutefois pas y avoir de détérioration trop importante. 

Comment bien conserver ses masques ?

Pour bien conserver vos masques, pensez également à bien les stocker. Les conditions de conservation sont également indiquées sur la boîte par le fabricant. Veillez à bien les ranger dans un espace sec et bien aéré.  

Enfin, une dernière astuce pour vérifier si votre masque est efficace : si la couleur du masque vous paraît suspecte, ou que son élasticité laisse à désirer, ne prenez pas de risque. Privilégiez de nouveaux masques pour éviter tout risque de contamination ! 

Le docteur Jimmy Mohamed explique comment réaliser un autotest  —  Allodocteurs

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !