Covid : comment sont formées les personnes qui réalisent les tests de dépistage ?

Chaque semaine près de 10 millions de tests sont effectués en France. Pour les réaliser, le gouvernement mise depuis un an sur des médiateurs de lutte anti-covid, des personnels parfois très éloignés de la médecine. Reportage

Gabriel Bray
Rédigé le
TEST PCR  —  Magazine de la Santé- France 5

Ils seront peut-être bientôt dans votre pharmacie. Ces médiateurs de lutte anti-Covid apprennent à sensibiliser les populations face au virus mais surtout à dépister, notamment avec des tests antigéniques

Formation express

"Essayez de faire passer l’écouvillon tout droit, c’est-à-dire perpendiculaire au visage. On se met droit, redressez, un peu. Frottez un peu plus longtemps. Ok, stop, on fait un arrêt sur image. On regarde où on est. On est bien au niveau du cavum ou rhinopharynx", explique Luc Picherit, formateur de médiateurs de lutte anti-covid. 

Les gestes sont à acquérir vite, deux jours de formation pratique en plus de cours théoriques validés en ligne. Il n'y a pas besoin de formation médicale, seul le baccalauréat suffit pour répondre aux besoins massifs de tests. 
  
"Lorsque vous avez 290 000 personnes testées positives, ce n’est pas suffisant d’envisager que ce geste technique soit seulement réalisé par des infirmiers ou des personnes qui ont un diplôme", explique Luc Picherit.  

Payés 10 à 25 euros de l’heure

Cette formation gratuite a été lancée il y a un an, elle intègre la stratégie "tester-alerter-protéger", du gouvernement, devenant un travail à part entière, rémunéré de 10 à 25 euros de l’heure. Anne est étudiante en économie, elle a suivi le conseil d'amies infirmières. 

"Je compte le faire sur mon temps libre et mes week-ends. Je cherchais quelque chose en parallèle de mes études et je me suis dit pourquoi pas participer à la lutte anti-Covid", confie Anne Gnazalé, étudiante. 

Dans quelques jours, ces nouveaux médiateurs seront directement déployés sur le territoire, au plus proche des populations. 

Près de 1 200 médiateurs formés

Aujourd’hui, Ali dépiste le personnel d’un EHPAD en Essonne. Cet ancien étudiant étranger, formé en avril dernier a depuis intégré la Croix-Rouge. En plus du geste maitrisé, il doit gérer l’administratif pour assurer le suivi des patients.  

"On participe à la lutte contre le Covid en testant, en discutant avec les gens, en les sensibilisant par rapport aux gestes barrières, à la vaccination, dans divers milieux, en EHPAD, chez les publics incarcérés, en établissement scolaire, chez les personnes en situation de précarité donc on côtoie divers publics", explique Ali Koné, médiateur de lutte anti-covid, Croix-Rouge française.

Rien qu’en Ile-de-France, près de 1 200 médiateurs de lutte anti-Covid ont été formés.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !