Chat contaminé par la grippe aviaire : quels risques pour l'humain ?

Pour la première fois en France, un chat domestique contaminé par la grippe aviaire a été euthanasié. Une situation qui appelle à la vigilance, car elle pourrait faciliter un éventuel passage du virus à l’être humain.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
Un premier cas de chat contaminé par la grippe aviaire a été détecté dans l'hexagone
Un premier cas de chat contaminé par la grippe aviaire a été détecté dans l'hexagone  —  Shutterstock

C'est une contamination inédite qui inquiète les autorités. Fin 2022, un chat appartenant à une famille des Deux-Sèvres a été infecté par le virus de la grippe aviaire. En raison de symptômes neurologiques graves, il a dû être euthanasié.

Ce chat vivait à proximité d'un élevage de canards atteint par le virus, entièrement abattu. Le ministère de l'Agriculture précise que "la détection du virus d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) chez les mammifères est un phénomène rare" mais "déjà observé". Des mammifères marins (phoque gris, loutre européenne) comme terrestres (renard roux, lynx ou encore blaireau) avaient déjà été touchés. "La sensibilité des chats, et plus largement des félins, aux virus IAHP est connue depuis 2004", est-il encore ajouté. 

À lire aussi : Faut-il s'inquiéter du premier cas de grippe aviaire chez l’humain en Equateur?

Se vacciner pour éviter un nouveau virus

En revanche, c’est la première fois qu’une contamination à un chat est observée en France, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Or "la contamination d’animaux de compagnie comme le chat pourrait faciliter le passage du virus à l’être humain", alerte-t-elle. Elle appelle à "maintenir" ces animaux "éloignés des élevages infectés et des opérations d’euthanasie des foyers de canards contaminés." 

Pour l'heure, la transmission à l'homme "des virus IAHP actuellement en Europe", reste "faible" pour la population générale selon l'Agence d'évaluation européenne (EFSA). Mais la situation appelle à la prudence.

L'Anses conseille ainsi aux professionnels "exposés aux virus influenza porcins et aviaires" de se faire vacciner contre la grippe saisonnière. En effet, "une infection simultanée par un virus de l’influenza aviaire et un virus de la grippe humaine pourrait conduire à l’émergence d’un nouveau virus grippal potentiellement très contagieux pour l'être humain".

L'actu - Grippe aviaire : quels risques pour l'homme ?
Grippe aviaire : quels risques pour l'homme ? L'actu - Grippe aviaire : quels risques pour l'homme ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !