Cette année, plus de 4 salariés sur 10 se sont vu prescrire un arrêt maladie

Selon une étude du groupe de protection sociale Malakoff Humanis, 20% des arrêts concernent des troubles psychologiques et de l'épuisement professionnel.

Muriel Kaiser avec AFP
Muriel Kaiser avec AFP
Rédigé le
42 % des salariés ont eu un arrêt maladie depuis le début de l'année.
42 % des salariés ont eu un arrêt maladie depuis le début de l'année.  —  Pixavril

42 % des salariés se sont vu prescrire un arrêt maladie depuis le début de l’année. C’est le résultat de l’étude annuelle de Malakoff Humanis. Ce taux est bien plus élevé que durant la période de Covid (36 % en 2020 et 38 % en 2021) et se rapproche de l’année 2016, où 41 % des employés avaient eu un congé pour maladie.  

Les arrêts concernent plus particulièrement les jeunes de 18-34 ans (46 %). En revanche, les plus de 50 ans sont sous-représentés (34 %). Les femmes sont aussi davantage arrêtées que les hommes, avec un écart qui se creuse, passant de 6 points de différence en 2016 à 11 points en 2022. 

La santé, secteur le plus touché

Selon l'enquête réalisée sur un échantillon de 1 800 salariés et 400 dirigeants durant le mois de mai, le secteur de la Santé est celui qui recense le plus grand nombre de salariés arrêtés (53 %). 
Le commerce et l'industrie enregistrent les plus fortes progressions depuis 2020 avec respectivement 12 et 10 points de plus. 

Le groupe de protection sociale note, par ailleurs, une baisse des prescriptions d'arrêts maladie chez les managers (40 % contre 46 % en 2019). 

À lire aussi : Mode d'emploi : l'indemnisation des arrêts maladie

Des arrêts pour troubles psychologiques

Hors Covid, les maladies ordinaires (grippe, rhume, angine) sont la première cause d'arrêt (27 %). Viennent ensuite les troubles psychologiques et l'épuisement professionnel qui suscitent 20 % des arrêts. En 2020, ils concernaient 15 % des arrêts, et 17 % en 2021.

Les troubles psychologiques dépassent pour la première fois les problèmes musculo-squelettiques. Ils constituent par ailleurs le principal motif des arrêts longs : 28 % en 2022 contre 14 % en 2016, prenant le pas sur les accidents. Les personnes les plus touchées sont les femmes, les personnes élevant seules leurs enfants, les managers, les employés du secteur de la santé et du transport.  

Le nombre de prescriptions est stable

Si l’on exclue le Covid, la prescription d'arrêts maladie est stable depuis 2020 et concerne 33 % des salariés (37 % des 18-34 ans, 27 % des 50 ans et plus). 

La part des arrêts liés au Covid est passé de 6 % en 2020 à 12 % en 2021 et 22 % en 2022.  

Arrêt maladie : quelles sont les règles ?  —  Magazine de la Santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !