Placement en institution : comment éviter le sentiment de culpabilité ?

Comment convaincre ma mère, qui s'occupe de mon père handicapé, qu'elle doit le placer en établissement sans culpabiliser ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Michèle Guimelchain-Bonnet, psychologue et psychanalyste :

"La sécurité de la personne dépendante, quelle que soit la dépendance, et la sécurité de l'aidant sont la limite du maintien à domicile. Mourir dans de mauvaises conditions, mourir parce que l'on est tombé par terre et que l'on ne peut pas se relever, est abominable. Envisager les choses ne les fait pas venir plus vite, envisager un placement en établissement permettrait à l'entourage de la personne dépendante et aussi à la personne dépendante de s'habituer à cette idée.

"Un appartement n'est pas un lieu de soin, ce n'est pas un endroit médicalisé, il faut donc parler et aborder le sujet d'un placement. Il faut que chacun fasse du chemin, réfléchisse à cette éventualité avant d'arriver à la solution. Il ne faut pas qu'un membre de la famille vive le changement de situation comme un abandon, comme une rupture. Le drame intervient quand les proches ont le sentiment d'un échec. Or il ne s'agit pas d'un échec mais d'un aboutissement d'un chemin. Et parfois le chemin ne peut pas aller plus loin."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :