Le burn-out touche-t-il uniquement les personnes qui travaillent ?

Le burn out touche-t-il seulement les personnes ayant une activité professionnelle ou même les mères au foyer, les chômeurs, etc. ? J'ai fait un burn out après huit années de thèse sans pouvoir la terminer. Depuis, j'enchaîne les petits boulots. Que puis-je faire ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Marie Pezé, psychanalyste :

"Le burn out touche les mères au foyer, essentiellement parce que les mères travaillent beaucoup, elles ne sont pas toutes au foyer. En France, 80% des femmes travaillent et elles ont une double journée qui est mise en totale invisibilité par l'organisation du travail. C'est aux femmes de se débrouiller avec la gestion de la sphère familiale, des travaux domestiques et de la garde des enfants. Des études américaines ont montré que 40% des femmes cadres font des infarctus du myocarde parce qu'elles ont cette double journée à gérer, des postes à responsabilité élevée et la double peine de l'autre journée qui n'est pas prise en compte. Donc oui, les femmes qui sont à la maison peuvent être épuisées, mais cela ne s'appellera pas un burn-out puisque le burn-out est lié au travail. Tout mettre sous le même intitulé n'est pas une bonne solution. On sait aussi que dans les universités, les étudiants peuvent faire "des syndromes d'épuisement".

"Il existe beaucoup de solutions quand il s'agit d'interroger son rapport au travail : ça peut être un bilan de compétences intelligent, bien fait pour voir les passerelles avec d'autres métiers, ça peut être ré-interroger les obstacles que l'on a rencontrés, pourquoi on s'est éternisé dans cet espèce d'entonnoir… De toute façon, tout seul on ne peut pas s'en sortir, il faut donc vraiment aller consulter le plus précocement possible."