Expo : nos cousins les grands singes

Actuellement, au Muséum d'histoire naturelle de Paris, une exposition nous embarque en plein coeur de la forêt tropicale, "sur la piste des grands singes". L'exposition fait tomber bien des préjugés et l'expression "faire le singe" devient un vrai compliment.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
©Bernard Faye
©Bernard Faye
©Bernard Faye
©Bernard Faye

Chimpanzés, gorilles et orangs-outans… Les grands singes sont nos plus proches parents. Car contrairement à l'idée reçue, on ne descend pas du singe. Nous avons en effet près de 98% d'ADN en commun. "Les grands singes partagent plusieurs caractéristiques. D'abord, le fait d'être de grande taille puisque le gorille peut peser jusqu'à plus de 200 kilos. D'autre part, ces primates n'ont pas de queue et ils ont aussi d'importantes capacités cognitives qui sont dues à un cerveau de taille importante ce qui leur confère une intelligence particulière", explique Sabrina Krief, vétérinaire et primatologue et commissaire de l'exposition.

Une intelligence qui leur permet même d'être médecins et pharmaciens. C'est ce qu'a découvert Sabrina Krief qui passe la moitié de son temps aux côtés des chimpanzés en Ouganda. Les grands singes utilisent en effet les plantes de la forêt pour se soigner. Et ils ont un savoir-faire que nous ne possédons pas. Alors les scientifiques rusent pour découvrir leurs secrets de santé comme le confie Marie Cibot, vétérinaire et primatologue : "Nous utilisons leurs crottes. Les crottes vont nous permettre de connaître leur régime alimentaire en observant les graines contenues dans les crottes. Nous pouvons aussi suivre leur état de santé, faire des analyses de type hormonal mais aussi des analyses génétiques pour connaître les liens de parenté entre les individus au sein d'une communauté de grands singes".

Des journées entières, les primatologues se font discrets, pistent les singes pour étudier leurs comportements. Les grands singes peuvent nous guider vers de nouvelles molécules qui pourraient être utiles à notre pharmacie. "Aujourd'hui, nous avons exploré seulement 5 à 10% de ces plantes pour leurs propriétés biologiques et chimiques. D'autre part, on sait aussi que plus de 50% des médicaments qu'on utilise aujourd'hui en médecine occidentale sont originaires de cette nature, de cette forêt tropicale. Il y a donc encore beaucoup de choses à découvrir en particulier pour essayer de lutter contre toutes les maladies et les résistances qui se développent aujourd'hui", constate Sabrina Krief.

Mais la forêt tropicale est menacée. On la rase pour planter des palmiers à huile ou pour extraire du minerai pour nos téléphones. Chaque jour, c'est l'équivalent d'une fois et demie la surface de Paris qui disparaît. Nos cousins sont en grand danger. C'est aussi l'un des enseignements de cette exposition.

Y ALLER

  • Muséum national d'histoire naturelle
    Exposition "Sur la piste des grands singes"
    Jusqu'au 21 mars 2016
    Grande Galerie de l'Évolution - Jardin des Plantes
    36 rue Geoffroy Saint-Hilaire — Paris 5e

Et aussi

VOIR AUSSI

Sur Allodocteurs.fr