Télévision : une expérience en direct sur les effets de l'ecstasy

Télévision : une expérience en direct sur les effets de l'ecstasy

Peut-on tout montrer ? Une nouvelle émission fait polémique outre-Manche. Intitulée "Drugs Live : The EcstasyTrial" (Drogues en direct : le test de l'ecstasy), l'émission a été diffusée mercredi 26 septembre 2012, sur Channel 4, pour son premier épisode. Six personnalités prennent de la MDMA (une drogue de la famille de l'ecstasy) ou une pilule placebo, avant de passer un IRM pour évaluer les effets de la substance sur le cerveau. Nous avons interviewé le Dr Laurent Karila, psychiatre et addictologue, sur le bien-fondé de cette émission. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
  • Trouvez-vous dangereux de réaliser une expérience sur les drogues à la télévision ?

Dr Laurent Karila : "Cela va à l'encontre de la déontologie et de l'éthique médicale. On ne peut pas tout montrer à la télévision. Imaginez qu'il ait un accident, on va le diffuser ?

"Cette expérience aurait pu être envisagée à huit-clos. Au Etats-Unis, des chercheurs ont déjà réalisé des études similaires, mais avec des personnes ayant déjà consommé cette drogue. De plus, il ne faudrait pas que cette émission de télévision banalise l'usage de l'ecstasy pour certaines personnes."

  • Sans parler de l'émission, l'expérience scientifique est-elle sérieuse ?

Dr Laurent Karila : "Pour une étude sur les drogues, cette expérience clinique est idéale puisqu'elle étudie les effets d'une substance sur quelqu'un qui n'en a jamais pris auparavant (ou très peu). Sur un cerveau naïf en quelque sorte.

"En France, on refuse de tester une drogue sur des êtres humains. C'est une question de déontologie. Et je pense sincèrement qu'il y a tellement d'autres expériences à réaliser dans le domaine des drogues que ce n'est pas une priorité."

  • L'expérience cherche à comprendre s'il existe des vertus thérapeutiques à l'ecstasy. Elle pourrait aider des malades souffrant de dépression ou de syndrome post-traumatique, qu'en pensez vous ?

Dr Laurent Karila : "La dépression est la maladie de notre siècle. Elle touche de plus en plus de monde, et l'on sait que 20 % des patients dépressifs sont résistants aux formes de médicaments existants. Il faut donc trouver de nouveaux traitements. La MDMA, principe actif de l’ecstasy, pourrait être envisagée, mais il n'y a pas encore d'études sérieuses à ce sujet et franchement, je pense qu'il existe beaucoup d'autres possibilités avant d'envisager cette drogue.

"Des chercheurs se penchent par exemple sur les effets de la kétamine, une molécule prometteuse pour soigner la dépression."

En savoir plus



Drugs Live - The Ecstasy Trial (1of2) -