Quand faut-il hospitaliser la personne âgée suite à une chute ?

Quand faut-il hospitaliser la personne âgée suite à une chute ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Michel Samson, gériatre :

"Les recommandations préconisent d'essayer de trier les patients qui sont à fort risque modéré et les patients sans risque. Le patient sans risque, c'est celui qui n'est jamais tombé, qui n'a pas peur de tomber et qui se sent en sécurité quand il marche. Mais quand ces trois conditions ne sont plus remplies, on devient un patient à risque. Ce n'est pas tellement l'hospitalisation qui est justifiée mais plutôt une consultation d'évaluation gériatrique, où on va évaluer l'ampleur du risque, balayer tous les facteurs prédisposants et mettre en place un programme qui comportera la visite au domicile mais aussi des médicaments, des exercices physiques, le travail de l'équilibre et la prise en charge des maladies chroniques.

"Après une chute, le risque c'est un traumatisme crânien avec un hématome sous dural, un saignement dans le cerveau qui va se manifester d'une façon insidieuse. La prudence, c'est de contacter son parent chaque jour pour vérifier si tout se passe bien. Sur 100 chutes, huit fois sur dix tout se passe bien, elles sont sans conséquences. Deux fois sur dix il va y avoir des conséquences, on peut donc dire que la chute est un événement relativement bénin quand on est soi-même concerné. En revanche, à l'échelle de la France, on dit que 30% des plus de 65 ans chutent (3 millions de chutes). Sur ces trois millions de chutes, il y a tout de même 10-15% de blessures, soit 400.000 personnes concernées…"

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :