Pour une politique anti-tabac plus cohérente

Alors que le président de la République a fait de la lutte contre le tabagisme une priorité, que le Plan national de réduction du tabagisme sera bientôt annoncé, l'Alliance contre le tabac dévoile ses recommandations. Explications avec le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l'Office français de prévention du tabagisme.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Aujourd'hui, le tabac tue près de 6 millions de personnes chaque année, parmi eux plus de 600.000 non-fumeurs. A l'occasion de la prochaine Journée mondiale sans tabac le 31 mai, l'Alliance contre le tabac a présenté, lundi 26 mai 2014, ses priorités pour le Plan national de réduction du tabagisme. Un plan qui devrait être lancé par le ministère de la Santé avant l'été.

Pour l'Alliance contre le tabac, les politiques de lutte contre la cigarette, menées depuis 10 ans, manquent de cohérence. Pour plus d'efficacité, l'Alliance retient trois axes :

  • protéger les enfants du tabagisme passif ;
  • aider les fumeurs à décrocher ;
  • changer en profondeur l'image du tabac.

VOIR AUSSI