Lutte contre le tabagisme : des candidats peu déterminés

Convaincue qu'une action efficace contre le tabagisme ne passera que par une volonté politique claire et ferme, l'Alliance contre le tabac a soumis aux dix candidats à la présidentielle une charte contre le tabac. Seuls quatre candidats se sont engagés à la respecter s'ils étaient élus, et encore, pas sur forcément sur tous les points…

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Lutte contre le tabagisme : des candidats peu déterminés

Les candidats à la présidentielle manqueraient-ils de volonté dans la lutte contre le tabac ? Trois semaines après avoir soumis sa charte d’engagement aux différentes équipes de campagne des candidats, l’Alliance contre le tabac n'a reçu une réponse que de la part de Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Eva Joly (EELV) et François Hollande (PS). En revanche, silence radio du côté des six autres.

Dix points pour sortir du tabac

La charte de l'Alliance comporte des engagements dans des domaines clés de la lutte contre le tabagisme, responsable de pas moins de 600 000 morts par an, et première cause de mortalité évitable. Elle contient des propositions qui ambitionnent d'assurer une baisse rapide et importante du nombre de fumeurs et d'amorcer une sortie de la France du tabac d'ici 2030 : lutte pour faire appliquer la législation en vigueur, hausse des taxes comme arme de santé publique, ou encore établissement d'un financement pérenne des traitements de la dépendance tabagique par la Sécurité sociale…

L'association entend aussi casser l'image du tabac, qu'elle juge encore trop positive, par de nouvelles initiatives : vente sous le comptoir de paquets neutres comportant des avertissements sanitaires voyants, ou mises en place de campagnes de prévention ciblées (femmes enceintes, populations précaires, jeunes).

Oui, mais…

Si chacun des quatre candidats qui ont adressé une réponse à l'Alliance la soutient dans sa lutte, ils ne s'engagent cependant pas à respecter la charte point par point. Preuve en est avec les réponses adressées au président de l'association, qui les publie sur son site.

Nathalie Artaud "partage les préoccupations" de l'Alliance et "pense qu'il faut agir contre ce fléau", mais n'adhère pas à la mesure qui vise à procéder à des hausses de taxes sur le tabac. Selon elle "cette mesure toucherait les catégories les plus pauvres de la société, les riches qui ont envie de fumer se moquant bien de payer leurs cigarettes plus chères". Nicolas Dupont-Aignan, quant à lui, souligne que toutes les mesures doivent être "respectueuses des libertés individuelles" et ne doivent pas être "précipitées"…

François Hollande déclare vouloir "mobiliser tous les leviers disponibles" dans la lutte contre le tabagisme. Il se dit "intéressé" par l'idée du paquet neutre de cigarettes, et dit qu'il suivra les résultats de l'Australie qui cette année adoptera ce type de conditionnement pour "étudier la faisabilité en France" d'une telle mesure. Seule Eva Joly apporte son soutien franc à la charte. Elle propose, en outre, de mettre en place pour les buralistes "un nouveau modèle économique et social", pour "rompre avec une certaine schizophrénie".

Les candidats, chacun à leur manière, semblent avoir choisi leur camp en matière de lutte contre le tabagisme. Ce sont désormais les électeurs qui choisiront le leur.

Pour en savoir plus :