Le professeur Lantieri, ''roi de la greffe'', visé par une enquête de l'Igas

Le professeur Laurent Lantieri, connu pour avoir réalisé la première greffe totale du visage en 2010, serait depuis peu visé par une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), selon une information du quotidien Le Parisien.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Laurent Lantieri est soupçonné d'avoir exercé des activités privées au second trimestre 2013 au sein de l'hôpital public auquel il est rattaché, en dépit d'une interdiction formelle de l'ARS d'Île-de-France.

Cette décision avait été prononcée à la suite du non-paiement de la redevance hospitalière (en échange du droit d'utiliser salles de consultation, matériel et blocs opératoires d'un établissement public aux fins d'activités privées, les praticiens doivent lui reverser 25% des revenus associés).

Sollicités par la rédaction d'Allodocteurs.fr, ni la direction de l'AP-HP ni le professeur Lantieri n'ont souhaité commenter cette affaire en cours.

VOIR AUSSI :

AILLEURS SUR INTERNET :

Les médecins hospitaliers ont la possibilité d'exercer une activité privée dans les murs d'un hôpital public, à condition que celle-ci ne dépasse pas 20% de leur temps.