Le premier greffé des deux jambes au monde a été amputé (image d'illustration)
Le premier greffé des deux jambes au monde a été amputé (image d'illustration)

Le premier greffé des deux jambes au monde a été amputé

Le premier homme au monde a avoir été greffé des deux jambes a été amputé de ces mêmes membres "à cause des complications d'une maladie n'étant pas liée à la greffe", a annoncé le 11 juin 2013 l'hôpital espagnol où avait eu lieu l'opération en juillet 2011.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

"Le patient greffé des deux jambes à l'hôpital La Fe en 2011 a dû subir une intervention destinée à lui amputer les extrémités greffées", a indiqué dans un communiqué daté du 11 juin 2013 cet hôpital public de Valence, en Espagne. "Il souffrait des complications d'une maladie sans lien avec la greffe".

La greffe avait été réalisée en juillet 2011 par le chirurgien espagnol spécialisé Pedro Cavadas et une équipe de l'hôpital public sur un jeune homme amputé des deux jambes à la suite d'un accident de la route. Le chirurgien avait alors expliqué que l'homme, âgé d'une vingtaine d'années, devrait suivre "un intense traitement anti-rejet".

"Il s'agit de la première fois au monde qu'est menée une opération avec ces caractéristiques et étant donné qu'il n'existe aucun antécédent, il convient d'être prudent et d'attendre pour voir les résultats", avait-il souligné.

Selon le communiqué de l'hôpital La Fe, un an et demi après l'opération, le patient a malheureusement dû arrêter de prendre les immunosuppresseurs dont il avait besoin, celui-ci rendant difficile le traitement d'une maladie dont il était atteint.

"Dans ces cas, le protocole indique que si l'organe transplanté n'est pas un organe vital, il doit être retiré du patient afin qu'il puisse recevoir un traitement pour la maladie qui apparaît comme étant la plus grave et urgente", précise l'hôpital qui affirme ne pas être autorisé par le jeune homme à donner plus d'information sur sa situation médicale.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :