''Le moment et la manière'' de parler d'euthanasie

''Le moment et la manière'' de parler d'euthanasie

La loi française ne donne pas aux malades en phase terminale "le dernier mot" quant au moment de leur mort, ni sur la nature des soins palliatifs reçus. Afin d'alimenter le débat, Anne Matalon, atteinte d'un cancer, a accepté de se faire filmer par son amie, Anne Kunvari, durant les derniers mois de sa vie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Durant quatorze ans, Anne Matalon a lutté contre un cancer qu'elle savait incurable. Avec la réalisatrice Anne Kunvari, une amie de longue date, elles décident de filmer ce que signifie la vie avec un cancer chronique.

Quelques jours après le début du tournage, Anne Matalon est hospitalisée. Deux mois plus tard, elle est envoyée en maison de convalescence "après une chimio de la dernière chance". Les deux femmes décident de reprendre le tournage.

En fin de vie, qui décide ?

Anne Matalon souhaite préparer sa fin de vie, et veut choisir "le moment et la manière" de mourir. Cependant, selon la Loi Léonetti, un malade en fin de vie ne peut "que formuler une demande" : in fine, la décision revient toujours au corps médical.

La réalisatrice présente dans ce film ce qu'elle définit comme "une dépossession de soi-même" : "Anne [Matalon] n'a pas été en situation de demander que ce soit. Les conditions de sa fin de vie [...] m'ont abasourdie. Je m'étais préparée à sa mort, mais pas comme ça !" explique-t-elle en marge du film.

"Ce qui me paraît essentiel [aujourd'hui, c'est] donner pour une fois la parole, toute la parole, à la personne concernée. Les films que j'ai pu voir exposent le point de vue du monde médical, des accompagnants. Là, c'est Anne qui nous parle et nous fait vivre avec elle [...] les questions de la maladie et de la fin de vie."

Le film est très clairement engagé en faveur d'un changement de la Loi Léonetti. "Anne était condamnée à très court terme. La seule question qui se posait donc était donc : a-t-on le droit de refuser de souffrir ?"

Anne Matalon, décédée en juillet 2012, souhaitait que ce documentaire permette de dépasser le tabou de la fin de vie, et alimente les débats. Sorti sur les écrans ce 22 octobre 2014, "le moment et la manière" nous questionne sur notre rapport à la mort - celle de nos proches, et la nôtre.

 

 

En savoir plus sur la fin de vie :