Le blog-notes vidéo - n°35

Le blog-notes vidéo - n°35

Une carte d'identité génétique... Des agences sanitaires de moins en moins indépendantes... Un site Internet qui propose aux internautes de noter des médicaments et abuse de leur confiance... Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes, Christian Gerin et Benoît Thevenet s'expriment. Mais vous, que pensez-vous de tout cela ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le blog-notes n°35 au complet

Quinze minutes de discussion autour de Benoît Thevenet, avec Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes et Christian Gerin
Quinze minutes de discussion autour de Benoît Thevenet, avec Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes et Christian Gerin

Le financement des agences sanitaires

L’Agence Française de Sécurité Sanitaire et des Produits de Santé (AFSSAPS) fait partie de ces organisations de santé mises à mal dans leur indépendance.

A leur création, ces agences étaient pourtant autonomes, pour assurer leur indépendance à l'égard de l'industrie phramaceutique et des pouvoirs politiques, leur permettant d'accomplir ainsi leur mission de service public hors de toute pression. 

Aujourd’hui, subsiste une interrogation sur le nouveau mode de financement qui révèle un vrai problème de transparence.

Le recours massif à l'expertise extérieure n'engendre-t-il pas de conflit d'intérêts ? Par ailleurs, en France, en 1999, l’Etat finançait à hauteur de 50 % ces autorités sanitaires. L'Etat s'est progressivement retiré de ces financements. Résulat : l'AFSSAPS est financée à 80 % par des taxes et surtout par l'industrie pharmaceutique. Ce qui place les agences sanitaires dans une situation totalement paradoxale...

Pour en savoir plus, écoutez les propos de Marina Carrère d'Encausse.

 

Carte d’identité génétique : de la science-fiction à la réalité

Laurent Alexandre, grand docteur dans la génomique, a montré lors d’une conférence tout son patrimoine génétique, soigneusement sauvegardé sur une clé USB.

D'ici 2020, vous pourrez vous offrir vous aussi votre propre carte d’identité génétique. En effet si en 2002 séquencer intégralement son patrimoine génétique coûtait 100 millions de dollars, il ne vous coûtera plus que 50 dollars dans dix ans.

Une révolution éthique qui permettra de connaître les gènes de prédisposition de certaines maladies. Le cofondateur de Google, Sergey Brin, a déjà reçu sa carte d'identité qui lui a appris qu’il était prédisposé à la maladie de Parkinson. De ce fait, il a lancé un centre de recherche sur la maladie de Parkinson.

Ce phénomène pourra ainsi engendrer un bouleversement dans l’équilibre de la recherche et dans la médecine prédictive. Un "géno tsunami", selon Laurent Alexandre.

Michel Cymes nous expose ces avancées futuristes... Mais qu'en est-il de l'aspect individuel et moral ?

 

Un site qui nous prend pour des gogos !

Un site communautaire hollandais autorise les internautes à évaluer des médicaments, selon quatre critères : l'efficacité, les effets secondaires, la facilité d'emploi et la satisfaction générale.

L'internaute a-t-il la légitimité pour partager un avis sur l'efficacité de certains médicaments et en conséquence prendre le risque d'influencer les autres dans le suivi de leur propre traitement ? 

Le site en question est modéré par un pharmacien et n'affiche aucune publicité. A quoi sert-il ? De quoi vit-il ? Qui en est responsable ?

Christian Gerin a mené l'enquête... L'investisseur privé qui génère les fonds de cette plateforme serait un ancien membre de l’industrie pharmaceutique...

Les archives