Dr Bonnemaison : une première famille se porte partie civile

La famille d'une patiente décédée à l'Hôpital de Bayonne s'est constituée partie civile contre le Dr Bonnemaison, soupçonné d'être impliqué dans sept cas d'euthanasie active.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Nicolas Bonnemaison répondant aux journalistes à la sortie de son procès
Nicolas Bonnemaison répondant aux journalistes à la sortie de son procès

C'est la première et pour l'instant l'unique constitution de partie civile dans l'affaire qui implique l'urgentiste Nicolas Bonnemaison dans la mort de sept patients décédés à l'Hôpital de Bayonne (Pyrénées-Atlantique). Révélée par la radio RTL, cette information a été confirmée par le parquet de Bayonne.

La constitution de partie civile émanerait de la famille d'une patiente de 86 ans, morte en avril 2011 dans le service du Dr Bonnemaison.

Le Dr Bonnemaison a été mis en examen, le 12 août 2011, pour "empoisonnements sur personnes particulièrement vulnérables". Il est soupçonné d'avoir abrégé la vie d'au moins sept patients âgés. Mi-septembre, la Cour d'appel de Pau l'a laissé libre sous contrôle judiciaire avec interdiction de pratiquer la médecine , d'entrer en contact avec son ancien service et de résider dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les résultats de l'enquête effectuée au sein de l'Hôpital de Bayonne à la demande de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) devraient être connus dans une quinzaine de jours.

En savoir plus:

Sur Allodocteurs.fr: