Diane 35® : carte d'identité d'un médicament qui fait polémique

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé fait état, dimanche 27 janvier 2013, de quatre décès "imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35". Un traitement contre l'acné largement prescrit comme contraceptif.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
- Un reportage de Géraldine Zamansky, Claire Ricard et Hervé Droguet -
- Un reportage de Géraldine Zamansky, Claire Ricard et Hervé Droguet -

Le débat sur les pilules de troisième et quatrième générations est à nouveau relancé. Dans le viseur cette fois, Diane 35®, un médicament des laboratoires allemands Bayer. Dans un communiqué rendu public dimanche 27 janvier 2013, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) fait état de quatre décès "imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35®".

Utilisée par 315.000 Françaises comme moyen de contraception, Diane 35® est en fait un traitement contre l'acné.

"Il faut arrêter d'utiliser Diane 35®"

Largement prescrite par les gynécologues comme pilule contraceptive ces 25 dernières années, Diane 35® fait aujourd'hui l'objet d'une réévaluation "bénéfice-risque" par l'Agence du médicament. Un rapport sur ce médicament devrait être rendu la semaine prochaine.

Dans ce contexte, le directeur de l'Agence du médicament, Dominique Maraninchi, a affirmé qu'il fallait "arrêter cet usage ambigu. Ca fait 25 ans que ça dure en France alors que [Diane 35®] n'est pas autorisé comme contraceptif".

L'allemand Bayer, le fabricant de ce médicament, s'est lui dédouané de toute responsabilité. Il rappelle que le risque de formation de caillot dans le sang lié à la prise de ce traitement est "connu et clairement indiqué" sur la notice d'information.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :