Bulletin de santé du 2 septembre 2011

Nouveau coup de théâtre dans l'affaire du médecin bayonnais soupçonné d'euthanasie, un dentiste refuse de soigner un séropositif, la découverte d'une protéine efficace contre la réplication du VIH, les entreprises du médicament en colère... C'est l'information médicale du jour.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Bulletin de santé du 2 septembre 2011

Bactérie Klebsiella pneumoniae : une famille dépose une plainte

La famille d'un nourrisson décédé en juillet 2011 à l'hôpital privé Jacques-Cartier de Massy (Essonne), où le germe de la bactérie Klebsiella pneumoniae a été identifié, a déposé une plainte pour "homicide volontaire".

Les parents, Virginie et Xavier, qui résident en Mayenne et dont le nourrisson était hospitalisé pour des problèmes cardiaques, ont déposé plainte mercredi 31 août 2011 à la gendarmerie de Sillé-le-Guillaume (Sarthe), a indiqué la mère de l'enfant.

Ce dépôt de plainte a par ailleurs été confirmé par le parquet du Mans, et transmis "pour compétence au procureur d'Evry".

Source : AFP

En savoir plus :

 

Euthanasie : le Conseil de l'Ordre départemental ne porte pas plainte contre le médecin bayonnais

Coup de tonnerre dans l'affaire du Dr Bonnemaison, soupçonné d'euthanasie active sur plusieurs patients en fin de vie. Réuni jeudi soir pour examiner le cas de leur confrère, le conseil départemental de l'ordre des médecins a décidé de ne pas porter plainte auprès du conseil disciplinaire de la chambre de l'ordre régional des médecins.

Après ses aveux, le Dr Bonnemaison encourait des sanctions allant du blâme à l'interdiction d'exercer.

Cependant, cette décision crée des divisions entre les professionnels. C'est le cas du Dr Marc Renoux, président du conseil départemental de l’ordre des médecins qui a souhaité se "désolidariser" de cette décision prise à la majorité à bulletin secret, expliquant qu'il la "respectait" mais affirmant qu'il en avait "honte" car elle "bafoue le droit".

Le cas Bonnemaison n'a donc pas fini de susciter le débat.

Source : AFP

En savoir plus :

 

Privé de soins dentaires à cause de sa séropositivité

Un séropositif âgé de 35 ans, Cyrille Vezzoli, s'est vu refusé l'accès à des soins dentaires par un dentiste de La Rochelle en raison de sa contamination.

"Quand je lui ai dit que j'étais pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale en raison de ma séropositivité, il m'a dit qu'il ne pourrait pas me soigner", a raconté le patient qui vit à La Rochelle.

Selon ses propos, le dentiste mis en cause lui aurait expliqué que "les séropositifs devaient aller à l'hôpital" car "cela comporte beaucoup trop de risques". Humilié, le trentenaire a alors "ressenti la même chose que lors de l'annonce de ma séropositivité il y a 18 ans".

Les faits se seraient produits mardi 30 août 2011, peu avant 14 h, au moment où il remplissait son dossier médical avec le dentiste rochelais qui lui demandait de quelle couverture médicale il bénéficiait.

Face à la gravité des faits, le patient affirme avoir contacté la Sécurité sociale et avoir adressé une lettre au Conseil départemental de l'Ordre des dentistes.

Pour sa part, Bertrand Courty du Conseil départemental de l'Ordre des dentistes de Charente-Maritime "n'a toujours pas reçu la lettre du patient". Mais "s'il est avéré qu'un chirurgien dentiste a refusé à un patient des soins au motif qu'il a déclaré sa séropositivité, il s'expose à des sanctions disciplinaires graves qui peuvent aller d'une interdiction temporaire d'exercice ferme ou avec sursis", a indiqué M. Courty.

Pour lui, "la chaîne de décontamination et de stérilisation est sûre" et permet d'éviter tout risque de contamination.

Source : AFP

En savoir plus :

 

Sida : découverte d'une protéine efficace contre la réplication du VIH

Deux équipes médicales des universités de Strasbourg et de Marseille 2 ont découvert les puissantes propriétés d'une protéine qui empêche la réplication du VIH, a annoncé jeudi 1er septembre 2011 la faculté de Strasbourg.

Le Pr. Olivier Rohr et le Dr Christian Schwartz à Strasbourg, conjointement avec les Pr. Eric Chabrière et Didier Raoult à Marseille, ont mis en lumière les propriétés inhibitrices de la protéine humaine HBPB (Human Phosphate Binding Protein) sur la réplication du VIH.

Cette protéine était déjà connue mais ses propriétés pour lutter contre le VIH viennent seulement d'être découvertes. Cette protéine est aussi efficace sur les souches classiques du VIH que sur les souches résistantes à l'antirétroviral AZT.

"Ces travaux prometteurs ouvrent la voie à de nouvelles stratégies pour développer des traitements contre le VIH", ajoute l'équipe médicale.

Toutefois, l'utilisation à grande échelle de cette protéine ne pourra pas se faire avant plusieurs années, le temps de mener à bien tous les tests. Les tests se feront d'abord sur des animaux, puis sur des patients volontaires.

Source : AFP

En savoir plus :

 

Loi sur le médicament : la grogne des industriels

Les industriels de la pharmacie appellent dans un communiqué de jeudi 1er septembre 2011, les pouvoirs publics "à renouer un dialogue loyal" et renouvellent leurs critiques de certaines dispositions du projet de réforme du médicament dans une tribune parue vendredi dans la presse régionale.

Les Entreprises du médicament (Leem) dénoncent "des dispositions sans aucun rapport avec l'enjeu initial de renforcement de la sécurité du médicament". "Ce projet comporte en effet des mesures qui auront pour conséquences de freiner l'accès des patients à l'innovation et de menacer directement l'emploi de milliers de salariés dans l'ensemble des régions françaises", affirme le Leem.

Les entreprises du secteur n'acceptent pas les nouvelles taxes qui selon elles, n'ont "aucun lien avec la sécurité des patients". Par les reproches à l'encontre du projet de loi, le Leem met notamment en cause "les nouvelles règles régissant la visite médicale" et "les conditions plus restrictives d'obtention des Autorisations temporaires d'utilisation (ATU)".

Le Leem réaffirme que les entreprises du médicament "soutiennent sans réserve l'ensemble des mesures touchant à la sécurité sanitaire, à la protection des patients et à la transparence des liens entre l'industrie et les experts scientifiques".

La tribune du Leem est publiée vendredi 2 septembre 2011 dans 61 titres de la presse quotidienne régionale.

L'examen du projet de loi "relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé" est prévu en septembre 2011 par le Parlement.

Source : AFP

En savoir plus :