Vivre après un cancer : la crainte d'une récidive ?

Peut-on complètement guérir d'un cancer du sein ? Au bout de combien de temps est-on à l'abri d'une rechute ?

Rédigé le , mis à jour le

Vivre après un cancer : la crainte d'une récidive ?

Les réponses avec le Dr Sarah Dauchy, psycho-oncologue à l'Institut Gustave-Roussy et avec le Pr. Laurent Zelek, cancérologue à l'hôpital Avicenne :

"L'idée de la récidive est présente tant que le cancérologue n'a pas dit "vous êtes guérie". Et les cancérologues ne disent pas souvent les choses de cette manière. Il faut alors savoir ce que l'on fait de cette idée. S'agit-il d'une peur ? Ou est-ce une pensée qui a tendance à revenir ? La question de la récidive est problématique quand elle devient une angoisse et quand cette angoisse empêche de vivre. À chaque fois que l'on est confrontée à quelque chose d'agréable, on se demande combien de temps cela va durer et si on va le perdre. La question n'est pas de savoir au bout de combien de temps je vais pouvoir me considérer comme guérie, mais plutôt au bout de combien de temps je vais pouvoir apprivoiser cette idée et faire qu'elle devienne simplement un état de fait et pas une chose qui envahit et qui revient."

"Oui on peut guérir d'un cancer du sein. Mais il s'agit de statistiques. On sait que l'on peut guérir d'un cancer du sein, mais quand on se trouve face à un patient il est beaucoup plus difficile de lui dire qu'on va la guérir à coup sûr. On sait qu'il y a une hétérogénéité dans le cancer du sein, on sait que des maladies rechutent plus précocement que d'autres. Cette idée commence à poindre mais cela reste encore très polémique dans la profession. Un certain nombre de collègues pensent que l'on doit pouvoir dire à certaines femmes qu'elles sont probablement guéries mais on craint souvent l'effet boomerang."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus