Un chirurgien syrien de MSF tué en Syrie

Un chirurgien syrien employé par Médecins sans Frontières (MSF) a été tué en Syrie dans des circonstances "floues", son corps ayant été retrouvé mardi dans la province d'Alep, a annoncé le 5 septembre 2013 l'ONG, qui "condamne" cette agression.

Rédigé le

Un chirurgien syrien de MSF tué en Syrie
Photo de Muhammad Abyad (à gauche) au bloc opératoire, publiée sur un réseau social le 18 juillet 2013

Le docteur Muhammad Abyad, âgé de 28 ans, "a été tué dans le nord de la Syrie. Son corps a été retrouvé le 3 septembre dans la province d'Alep", a précisé l'ONG Médecins sans Frontières, expliquant n'avoir pas plus d'informations à ce stade.

"Les circonstances exactes de la mort du docteur Abyad restent floues et MSF condamne cette agression perpétrée contre un chirurgien qui travaillait sans relâche pour améliorer la situation humanitaire terrible dans cette région alors que son pays est en guerre", ajoute l'ONG.

"Nous sommes scandalisés par cette agression contre un jeune chirurgien extrêmement motivé qui travaillait pour sauver la vie des Syriens victimes du conflit", a réagi Joan Tubau, directeur général de MSF, cité dans ce communiqué.

MSF "s'inquiète de ce que de telles agressions aient des répercussions directes sur la capacité des acteurs de secours à dispenser une aide médicale" et insiste "sur l'obligation d'assurer la protection du personnel humanitaire".

L'ONG, dont les équipes sont composées de personnel international et syrien, travaille dans six hôpitaux et quatre centres de santé dans le nord de la Syrie. De juin 2012 à juillet 2013, MSF a donné plus de 66.000 consultations médicales, réalisé 3.400 opérations chirurgicales et assisté 1.400 accouchements en Syrie.

En savoir plus