Des soignants ukrainiens formés à la médecine de guerre

Pour assurer la prise en charge des blessures particulièrement violentes, un centre de formation est sur le point d'être créé en Ukraine. Les futurs enseignants, des médecins ukrainiens, préparent les cours de cette nouvelle école de médecine de guerre.

Géraldine Zamansky
Rédigé le
Ukraine : se former à la médecine de guerre
Ukraine : se former à la médecine de guerre  —  Le Magazine de la Santé - France 5

L’équipe doit aller très vite avec les blessés graves dans une zone où les bombes tombent encore. C'est une situation typique de médecine de guerre. Saignements, asphyxie, écrasements des membres sous les décombres... 

Ce sont des pathologies et des blessures auxquelles le Pr Raphaël Pitti, anesthésiste-réanimateur à l'Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux (UOSSM), a dû faire face en Syrie. C'est dorénavant dans un centre de formation spécialisé en Ukraine que le médecin et son ONG vont aider à transmettre leur expérience de la guerre.

À lire aussi : Ukraine : comment apporter de l'aide aux civils ?

Apprendre à trier les victimes

En attendant que le bâtiment d'accueil soit prêt, la future équipe ukrainienne se prépare. Ils se préparent à enseigner le pire."Si beaucoup de victimes arrivent d'un coup, il faudra choisir celui qui va survivre et celui qui doit mourir…", confie le Dr Igor Deneyka, anesthésiste-réanimateur, à l'hôpital municipal de Rivne en Ukraine. "C’est ce qu’il y a de plus éprouvant."

Parmi ces médecins, certains comme le Dr Deneyka ont déjà fait face à la guerre. Ils vont transmettre à leurs collègues ukrainiens les clés de ces arbitrages extrêmes. Ils espèrent tous que leur centre de formation sera opérationnel avant l’été.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !