Tabac et grossesse : que faire face au manque ?

Peut-on vraiment mettre des patchs nicotiniques une fois enceinte ? La nicotine ne passe-t-elle pas dans le sang du bébé ? Avant on disait qu’il valait mieux pour le bébé continuer de fumer quelques cigarettes plutôt que d’arrêter et d’être en manque. Ce n’est plus vrai alors ?

Rédigé le , mis à jour le

Tabac et grossesse : que faire face au manque ?

Les réponses avec le Pr. Claude Lejeune, néonatalogiste à l'hôpital Louis Mourier (Colombes) et le Dr Philippe Michaud, addictologue IPPSA de Clichy :

"Ca passe dans le sang du bébé, mais ce n’est pas la nicotine qui est dangereuse pour le bébé, c’est l’oxyde de carbone. Pour une femme qui fume, il est conseillé de mettre des patchs nicotiniques quand elle est enceinte.

"Si la personne est bien équilibrée en terme de substitution, à ce moment là, il n’y a pas d’état de manque au sens physique du terme. Donc ça va se passer beaucoup mieux avec les patchs qu’avec les cigarettes. On peut dire très clairement, qu’il n’y a aucun risque à prendre des patchs. C’est moins dangereux d’avoir un substitut nicotinique que de continuer à fumer. Par rapport à l’alcool, il n'y a que des avantages à organiser un sevrage chez quelqu’un qui a une dépendance. Il vaut mieux se prendre 8 à 10 jours de traitement par les benzodiazépines pour arriver à arrêter de boire, plutôt que de continuer sa consommation d’alcool pendant sa grossesse. C’est sans discussion.

"Pour le tabac, un des problèmes, c’est que quand une femme diminue sa consommation, en réalité quand on lui mesure son oxyde de carbone dans l’air expiré, on peut se retrouver avec les mêmes chiffres. La raison vient tout simplement du fait que lorsqu’elle fume une cigarette, elle la fume jusqu’au filtre."

En savoir plus 

Dossiers :

Questions / réponses :

** Les réponses avec le Pr. Claude Lejeune, néonatalogiste à l'hôpital Louis Mourier (Colombes) et le Dr Philippe Michaud, addictologue IPPSA de Clichy

Sponsorisé par Ligatus