Sport et production d'endorphines : mythe ou réalité ?

Production d'endorphines et d'enképhalines pendant le sport : est-ce une réalité prouvée ?Combien de temps après une séance de sport les bénéfices de la libération d'endorphines dans l'organisme se font-ils sentir ?

Rédigé le , mis à jour le

Sport et production d'endorphines : mythe ou réalité ?

Les réponses avec le Dr Claire Carrier, médecin du sport et psychiatre :

"La production d'endorphines et d'enképhalines pendant le sport est une réalité prouvée. Endorphines et enképhalines sont des hormones qui facilitent l'inhibition de la perception de la douleur. Il ne faut pas oublier que pour le sport comme pour toute l'activité corporelle il y a un bruit de fond somesthésique qui est la douleur. Par exemple, vous êtes assis, vous avez des proprioceptifs sur les zones d'appui qui souffrent énormément. Si vous souffriez consciemment, vous ne pourriez pas tenir assis. Il y a comme une anesthésie des zones d'appui qui est normale et physiologique. Ce phénomène d'anesthésie de la douleur lorsque le corps musculaire est sollicité, est renforcé dans le cadre du sport. C'est un renforcement d'un processus naturel.

"Le moment où les bénéfices de la libération d'endorphines dans l'organisme après le sport se font sentir dépend des gens et des physiologies. Mais en général, on compte toujours entre 30 et 40 minutes. Il y a toujours une période d'échauffement du système, il faut réapprendre à vivre et au sang à circuler. Et si on se pose la question du sport, c'est qu'on est vivant, qu'on est en vie. Cette vitalité du corps qui s'exprime par le mouvement est à l'opposé de la mort. Il faut avoir cette conscience d'être heureux de vivre. Quand vous faites du sport, vous réactivez cette jubilation du plaisir de bouger, du plaisir de vivre."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus