Que faire si on se blesse avec un couteau à huîtres ?

C’est l’un des grands classiques des urgences pendant les fêtes. L’ouverture des huîtres peut parfois se solder par des plaies au niveau de la main, avec dans les cas les plus graves une section de nerf ou de tendon.

Rédigé le , mis à jour le

Que faire si on se blesse avec un couteau à huîtres ?

Chaque année en France, plus d’un millier de personnes sont victimes d’huîtres récalcitrantes. Et les dégâts provoqués par une coupure peuvent être importants.

La face palmaire de la main, et tous les éléments importants comme les artères, les nerfs et les tendons se trouvent juste sous la peau. Une petite incision de quelques millimètres avec un couteau peut donc suffire à sectionner ces éléments.

En cas d’atteinte de l’un des tendons fléchisseurs ou extenseurs des doigts, une opération sera réalisée au bloc opératoire avec une immobilisation de plusieurs semaines à l’aide d’une orthèse. Quand un nerf est sectionné, il faut également opérer en suturant les parties lésées ou en pratiquant une greffe.

Dans tous les cas, il faut agir vite car une opération trop tardive peut entraîner des séquelles motrices ou sensitives.

Il arrive aussi que la main dérape sur la coquille coupante. Des petits débris peuvent alors pénétrer dans la plaie et l’infecter. En cas de blessure, il faut donc passer la main sous l’eau, désinfecter la plaie et consulter sans tarder.

L’erreur la plus fréquente est d’utiliser un couteau inadapté. Il faut donc choisir un couteau à huître avec une garde et protéger la main qui tient le coquillage avec un torchon ou un gant en cotte de maille.

On place ensuite la lame sans forcer entre les deux coquilles au niveau du 2eme tiers supérieur. C’est à cet endroit que se trouve le muscle, qu’il faut sectionner horizontalement. La coquille se détache alors facilement. Mais la meilleure façon de se protéger des blessures, reste encore de faire ouvrir vos huîtres par un écailler. 

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus