Produits chimiques : des dégâts sanitaires qui coûtent cher

L'utilisation et la production de produits chimiques génère des coûts de plus en plus élevés, selon un rapport du Programme des nations unies pour l'environnement. Un problème qui concerne surtout les pays émergents.

Rédigé le

Produits chimiques : des dégâts sanitaires qui coûtent cher
Produits chimiques : des dégâts sanitaires qui coûtent cher

Publié le mercredi 5 septembre 2012, le rapport pointe du doigt les dépenses élevées en matière de santé et de pollution causées par l'utilisation de produits chimiques, comme les pesticides, ou même les produits plastiques et électroniques. Achim Steiner, directeur exécutif du Pnue explique : "la pollution et les maladies liées à la production, l'utilisation et l'élimination des produits chimiques peuvent entraver le développement (des communautés) en affectant les ressources d'eau, la sécurité alimentaire, le bien-être et la productivité des travailleurs".

En Afrique sub-saharienne, les empoisonnements dus aux pesticides ont pris une telle ampleur que les frais de santé pourraient s'élever à 90 milliards de dollars entre 2005 et 2020 ! Des dépenses largement supérieures à celles consacrées à la lutte contre le sida (environ 8,6 milliards de dollars en 2010).

Autre exemple, en Chine cette fois-ci : la pollution de l'eau dans les élevages de poisson a engendré 634 millions de dollars de dégâts. Une véritable catastrophe pour l'Empire du milieu, premier fournisseur mondial de poissons d'élevage (62,3 % de la production piscicole est chinoise).

La Pnue estime que la mauvaise gestion des produits chimiques, de leur production à la gestion des déchets, est responsable de 236 milliards de dollards de pertes au niveau mondial. Le Programme tire la sonnette d'alarme et interpelle les gouvernements en rappelant que ces dépenses ne sont pas à la charge des industriels, mais des systèmes de santé, et des particuliers.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :