Première greffe totale du visage

La première greffe totale du visage a été réalisée avec succès, fin juin 2010, sur un homme de 35 ans, atteint d'une maladie génétique qui lui déformait le visage, à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, par le Pr. Laurent Lantieri.

Rédigé le

Première greffe totale du visage
Première greffe totale du visage

L'opération a mobilisé "moins d'une dizaine de personnes", selon le chirurgien.

La greffe totale du visage consiste à prélever l'intégralité du visage d'une personne décédée, bouche et paupières comprises afin de la transplanter sur une personne en vie.

Elle est le seul recours pour les malades gravement atteints de neurofibromatose, souvent surnommée à tort "maladie d'Elephant man". La neurofibromatose, aussi appelée maladie de Von Recklinghausen, du nom du médecin allemand qui l'a découverte, est une maladie génétique qui provoque l'apparition de tumeurs dans les tissus nerveux et cutanés (des neurofibromes). Elle peut causer aussi des troubles vasculaires et des déformations corporelles. Dans les cas les plus rares,  les symptômes cutanés peuvent être très importants, provoquant une déformation importante du visage : des neurofibromes peuvent atteindre des tailles de plusieurs centimètres.

Selon le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructive du CHU Henri-Mondor, aujourd'hui le patient "va bien, il marche, il mange, il parle" et "de la barbe a déjà repoussé sur son nouveau visage".

"Nous sommes les seuls à ce jour à avoir transplanté un visage en entier avec les paupières et tout le système lacrymal. Je suis fier car c'est en France que cela s'est réalisé", a déclaré le chirurgien.

Selon lui, "au-delà de la greffe elle-même, ces transplantations vont nous apprendre beaucoup de choses dans de nombreux autres domaines comme l'immunologie".

Le professeur Lantieri a expliqué que "du point de vue physiologique, les risques sont l'infection et le rejet" et que du point de vue psychologique, le patient sera "évidemment suivi". "On sait aujourd'hui que le nouveau visage prend les formes de l'ossature du receveur et qu'il n'y a aucun risque de confusion", a-t-il assuré.

Le chirurgien a indiqué enfin avoir reçu "une autorisation pour cinq autres greffes". "J'aimerais les consacrer aux grands brûlés qui me posent techniquement encore des problèmes", a-t-il dit.

Avant la greffe totale du visage réalisée fin juin, le Pr. Lantieri avait déjà effectué un greffe partielle de visage sur Pascal, souffrant de cette maladie en 2007, dont le visage était déformé par des neurofibromes volumineux.

Source : AFP/Le Parisien/Aujourd'hui en France


En savoir plus :