Leucémies de l'adulte : don du sang et don de moelle ?

Le don du sang de cordon ombilical pourrait-il remplacer le don de greffe de moelle, ou cela n'a rien à voir ?

Rédigé le , mis à jour le

Leucémies de l'adulte : don du sang et don de moelle ?

Les réponses avec le Pr. Véronique Leblond, hématologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) :

"Le cordon ombilical est une source de cellules souches. Les cellules souches, on les trouve dans la moelle osseuse. On peut les trouver dans le sang si on les mobilise de la moelle osseuse dans le sang. Après elles sont dans le sang de cordon. Le problème du sang de cordon est qu'il faut le stocker. Il faut avoir une banque de stockage. Mais les cellules souches ne sont pas très nombreuses. Donc pour des adultes qui ont un certain poids, il est compliqué de trouver un sang de cordon assez riche pour que la greffe prenne. Ce sont des techniques que l'on utilise plutôt chez l'enfant ou chez les adultes de faible corpulence car le nombre de cellules souches est limité dans le sang de cordon. En France, 20 % des greffes proviennent du sang de cordon.

"L'avantage de la greffe de moelle est qu'il n'est pas nécessaire de prendre un traitement antirejet à vie. Quand on est greffé, on devient une chimère. C'est-à-dire que l'on prend le système immunitaire de son donneur, le groupe sanguin de son donneur. Le système immunitaire fait que l'on va accepter le receveur. Et du coup au bout de quelques mois, on peut arrêter tout traitement immunosuppresseur. Ce n'est pas du tout le cas pour les greffes d'organe. Lors d'une greffe d'organe, il faut avoir des traitements à vie qui peuvent être délétères."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Y a-t-il des causes héréditaires ou génétiques à une leucémie ? Si oui, que faire de façon préventive ou curative : thérapie génique ?
    J'ai 36 ans et j'ai eu une leucémie lymphoblastique à l'âge de 6 ans. Y a-t-il un risque de récidive après tant de temps ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Les leucémies de l'adulte sont-elles moins graves que celles de l'enfant ?
    Les leucémies sont-elles en augmentation ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Véronique Leblond, hématologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris)