Les Français dépensent 665 euros par an pour leur santé

665 euros, c'est ce que chaque Français a dépensé en moyenne en 2010. C'est presque 100 euros de plus qu'il y a 5 ans... En cause : la hausse du coût des mutuelles.

Rédigé le

Les Français dépensent 665 euros par an pour leur santé
Les Français dépensent 665 euros par an pour leur santé

Chaque Français a dépensé en moyenne 665 euros pour sa santé en 2010.

En cause : l'augmentation des tarifs des mutuelles, qui représente 60 % du budget santé des Français. L'UFC-Que choisir oppose ce chiffre aux dernières déclarations du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, qui a mis en avant dernièrement la baisse du reste à charge. Selon l'association, c'est "une présentation extrêmement sournoise", puisqu'elle omet délibérément la hausse du coût des mutuelles.

L'association UFC-Que choisir s'inquiète d'un risque de démutualisation des seniors, dont le budget complémentaire santé est 2,5 fois plus élevé que celui de la population générale et risque de s'alourdir encore dans les années à venir, selon une étude de l'association.

"La part des dépenses de santé prise en charge par l'Assurance maladie atteint en 2010 son niveau le plus bas depuis 1973, occasionnant un impressionnant transfert de charges vers les usagers ou leurs complémentaires santé (2,3 milliards d'euros)", indique UFC-Que Choisir, à la veille de la présentation du budget de la Sécu 2012.

Le projet de loi pour le budget 2012 doit être présenté aujourd'hui, 22 septembre 2011. Objectif : ramener le déficit de la Sécurité sociale de 18 milliards à 14 milliards d'euros en 2012. Le déficit de la branche maladie, le plus important, devrait descendre sous la barre des 10 milliards en 2011, et passer sous les 6 milliards en 2012.

Selon la ministre du Budget, Valérie Pécresse, les pistes choisies sont le déremboursement de certains médicaments, selon elle, "seulement les médicaments inutiles". Cette mesure devrait rapporter 40 millions d'euros. Il est aussi envisagé de faire plus d'économies (600 millions d'euros) sur le prix des médicaments, en demandant aux laboratoires de baisser leurs prix. Les médecins sont aussi invités à prescrire "mieux, moins et des médicaments moins chers".

 

En savoir plus

 

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :

Ailleurs sur le web :