Hépatites B et C : Médecins du monde se mobilise pour des tests rapides

Comme pour le VIH, il existe des tests de dépistage rapides et simples pour les hépatites B et C, mais ils ne sont pas encore autorisés en France. Médecins du monde organise une "journée sauvage" de dépistage, avec ces outils pour accélérer la prise de décision des autorités publiques.

Rédigé le

Hépatites B et C : Médecins du monde se mobilise pour des tests rapides

- Entretien avec le Dr Jean-François Corty, directeur des missions France à Médecins du monde, invité dans le Magazine de la santé du 22 mai 2012 -

 

On les appelle les "Trod". Les Tests rapides d'orientation au diagnostic. Ce sont des outils très simples d'utilisation qui permettent, en quelques minutes de dépister des maladies virales. Ces tests, fiables, ne sont encore autorisés que pour le VIH, alors qu'il en existe pour d'autres maladies tout aussi graves et contagieuses, comme les hépatites B et C. L'organisation Médecins du monde organise aujourd'hui, 22 mai 2012, une journée de tests sauvages dans un de ses centres de dépistage, en Seine-Saint-Denis (93), pour sensibiliser les autorités publiques à ce besoin.

Atteindre les populations les plus sensibles

Ces maladies font chaque année ente 4 000 et 5 000 victimes et touchent trois fois plus de personnes que le VIH. On les retrouve le plus souvent dans des milieux précaires, chez les migrants ou les usagers des drogues, une population difficile à dépister car souvent peu habituée aux centres de dépistage gratuits. L'autorisation de l'usage de ces Trod permettrait de toucher ces personnes que les médecins ne croisent qu'à l'occasion de consultations rapides.

Cela permettrait aussi de toucher la part importante des patients qui ne viennent pas chercher leurs résultats après des tests classiques qui peuvent prendre plusieurs jours. Selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), ils seraient 22 %  à ne pas revenir.

En savoir plus