Hépatite C : halte aux idées reçues !

L'hépatite C provoque près de 3.500 décès par an et pourtant c'est une maladie que beaucoup de Français ignorent. L'association SOS Hépatites lance une campagne de sensibilisation pour inciter au dépistage. Tour d'horizon des idées reçues sur cette maladie.

Rédigé le

Hépatite C : halte aux idées reçues !

232.000 personnes sont porteuses du virus de l'hépatite C en France. Cette maladie infectieuse s'attaque au foie en provoquant une inflammation des cellules pouvant aller jusqu'à la cirrhose

Carte d'identité de l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie sexuellement transmissible : FAUX

Le risque de transmission sexuelle est considéré comme extrêmement faible. L'hépatite C se transmet par voie sanguine (utilisation de drogues par voie intraveineuse, transfusion, transplantation d’organes). En France et à l'heure actuelle, l'usage de drogues par voie intraveineuse, par le partage de seringue ou de matériel de préparation reste le mode de transmission majeur du virus de l'hépatite C. Jusqu'en 1991, la transfusion a été le principal mode de contamination, avant que le dépistage systématique dans le sang transfusé ait été mis en place.

Les symptômes de la maladie sont difficilement détectables : VRAI

L'infection aiguë, qui survient après une incubation moyenne de 7 semaines, est le plus souvent asymptomatique. Le patient peut simplement ressentir une grande fatigue. Mais il est très difficile de l'associer au virus de l'hépatite C  en l'absence de preuve biologique. Le dépistage se fait par une analyse de sang.

L'hépatite C est une maladie incurable : FAUX

La prise en charge des patients infectés par le virus de l'hépatite C repose sur des traitements antiviraux de longue durée : entre 6 et 12 mois. Il faut également prendre en charge d'éventuelles complications : cirrhose ou cancer du foie.

Le taux de guérison dépend du type de virus mais il peut atteindre 75%. Plus la pathologie est prise en charge tôt, plus les traitements sont efficaces.

Il existe un vaccin contre l'hépatite C : FAUX

Si un vaccin existe bien pour l'hépatite A et l'hépatite B, il n'existe pas de vaccin contre le virus de l'hépatite C.

Les moyens de prévention reposent essentiellement sur la politique de réduction des risques chez les usagers de drogues et le respect des précautions de désinfection et d'asepsie lors d'actes de tatouage et de piercing.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

Sponsorisé par Ligatus