Faut-il plus de transparence sur les génériques ?

Les génériques sont-ils des copies conformes des médicaments originaux ? À première vue oui. Mais à y regarder de plus près, c'est un peu plus compliqué. Un médicament générique peut être une copie parfaite, mais aussi un médicament dit similaire ou assimilable qui présente de petites différences avec le princeps. Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) a adressé hier une lettre ouverte à la ministre de la Santé, pour demander davantage de transparence sur l'origine et la composition exacte des médicaments vendus en France.

Rédigé le

Faut-il plus de transparence sur les génériques ?

- Entretien avec Claude Rambaud, vice-présidente du CISS -

Ces dernières années, les interrogations se multiplient autour des génériques. Fin février 2012, l'Académie de médecine nuançait, pour certains génériques, les garanties apportées par les instances officielles en rappelant que "le générique n'est pas la copie conforme de la spécialité princeps".

Un argument repris aujourd'hui par le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) qui adresse une lettre ouverte à Marisol Touraine, la ministre de la Santé. L'association de patients demande de revoir les conditions dans lesquelles sont réalisés les tests de bioéquivalence ainsi que les essais cliniques des médicaments génériques. Elle préconise également davantage de transparence sur la qualité de ces médicaments.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :